Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Cours de littérature + "Hell is empty. All the devils are here"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Cours de littérature + "Hell is empty. All the devils are here"   Mer 13 Déc - 16:11

"Hell is empty.
All the devils are here." - W. Shakespeare
Chaque cours était un peu une nouvelle bataille de cette guerre que représentait l'année scolaire. Tout du moins, c'est ainsi que je voyais les choses depuis que je travaillais à Riverdale South High. J'avais des collègues bien moins pessimistes, mais c'était quasiment tous les mêmes qui se laissaient bien trop facilement marcher dessus par leur élèves. Et au final, leurs cours ressemblaient plus à une tentative de trouver un compromis qui serait plus en faveur des jeunes que du professeur. Je ne voulais pas en arriver ça. Je savais que la littérature n'était pas ce qui passionnait le plus les jeunes de nos jours et encore moins ceux de Southside. Cependant, il était hors de question que je vende mon âme au diable.

J'avais été un élève ici moi aussi. Je savais ce que c'était. Il y avait un certain gouffre être enseignant ou étudiant dans ce lycée. Et c'était un avantage certain que de connaître les deux côtés. Je savais quel défi c'était de faire un cours sans aucun problème. Mais j'étais déterminé à y parvenir. Je m'en fichais que mes élèves m'apprécient moi ou ma matière. J'avais abandonné ce but depuis mon premier jour dans cette profession. A présent, mon objectif, c'était de finir mon programme. Et si mes élèves ne faisaient pas d'effort et bien tant pis pour eux. Mais ils ne pourraient pas se plaindre d'avoir un cours vide.

Après je n'étais pas infaillible non plus. Evidemment que dans le fond, même si je disais le contraire, je voulais que mes élèves partagent ma passion. Arriver à leur faire comprendre l'importance de la littérature et tout ce qu'elle pouvait apporter. Mais je crois qu'il n'y avait pas de façon particulière de le faire. Et rien qu'à m'entendre parler, mes étudiants devaient savoir que j'aimais ce que je faisais. Cependant, je me préparais tout de même à chaque cours comme une guerrier qui se prépare au combat. Et le but de la séance d'aujourd'hui ne serait pas des moindres. Nous allions attaquer les Sonnets de Shakespeare. Je sais, c'était ultra bateau comme sujet. Et ce n'était pas forcément mon préféré non plus. Mais ce n'était pas moi qui faisait les programmes. Si ça ne tenait qu'à moi, on passerait quasiment toute l'année sur les périodes gothiques et romantiques…

J'entrai dans ma salle avec seulement deux petites minutes de retard. Personne n'est parfait. Il y avait déjà un bon nombre d'élève présent, en train de discuter, évidemment. Et je pouvais déjà remarquer quelques absents. Je ne me faisais pas d'illusion. Je savais que beaucoup séchaient mon cours et que certain ne ferait sans doute jamais d'effort pour arriver à l'heure. Je posais mes affaires sur mon bureau, pris un instant pour les sortir avant d'entamer :

- Bonjour à tous. Etant donné qu'on en a fini avec notre cher Edmund Spenser, on va aujourd'hui rester dans la même période, et s'attaquer à Shakespeare.

Evidemment, aucune réaction. Je n'étais même pas sûr que la moitié d'entre eux m'aient écouté.

- Surtout cachez votre joie…

Je soupirais et sorti les photocopies du texte que nous allions étudier aujourd'hui pour commencer à les distribuer à la classe.
© 2981 12289 0 - 526 mots
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Cours de littérature + "Hell is empty. All the devils are here"   Jeu 14 Déc - 21:04

Hell is empty. All the devils are hereSo what do you do when everyone fails you?
Am I just a stupid boy with nothing left to lose?
So sick and tired, no desire to stay in this town
So hopefully my hopes and dreams will get me out
( Falling in Reverse → Get Me Out )
Sérieusement, parfois, Sweet se demandait pourquoi il se faisait encore chier pour aller en cours. Sérieux, parce que ça l’fait tellement chier c’te connerie. Il comprends que dalle à cette connerie d’littérature et il veut même pas faire d’efforts en fait. Clairement pas. Puis en plus, à cause d’Fangs il arrivait à l’heure quoi. Mais ça l’empêchait pas d’rester dans le manque de respect l’plus total. Au contraire, même. En général, les profs disent pas grand chose alors il va pas s’décider à faire quoi qu’ce soit pour leur faire plaisir. Ouais, on sait qu’c’est un sale gosse. C’pas nouveau. Alors il s’retrouvait à une table avec Topaz et Fogarty, assied sur la table et tourné vers eux pendant qu’il squattait son téléphone. Et il s’retourne même pas quand il entends l’prof qui entre dans la porte. Il reste totalement dos à lui.

Puis quand il parle, c’est toujours la même. Il s’en fout totalement. Il sait même pas d’quoi il parle. Il cherche même pas à comprendre. Il s’contente de parler avec Tall Boy par message à propos d’trucs de serpents ou parfois ses deux potes. Mais fallait qu’l’autre se promène dans les rangs. Et il s’retrouve avec une feuille dans les mains. ‘Fin, entre les mains… Plutôt sur son écran et ça lui fait relever la tête en faisant la gueule. Mais il la prends rapidement pour regarder c’que c’est et… Shakespeare ? C’quoi cette merde encore ? Et il r’garde la feuille pendant quelques secondes en fronçant les sourcils. “Quoi ?” Qu’il commence, avec les sourcils toujours froncés, avant de reprendre au bout de seulement quelques secondes. “Rien à foutre !” Qu’il s’exclame avant de balancer sa feuille une fois qu’il l’a roulé en boule et il s’lève pour commencer à quitter la salle. Ouais, juste comme ça. D’façon totalement dramatique, ouais. Mais Sweet sait fait ses sorties.
© 2981 12289 0 ♦️ 311 MOTS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Cours de littérature + "Hell is empty. All the devils are here"   Jeu 14 Déc - 21:46

Ouvert à tous !Hell is empty. All the devils are hereJ’te jure qu’aujourd’hui, j’ai réussi à accomplir quelque chose de juste, miraculeux. J’ai réussi à faire en sorte que Sweet Pea arrive à l’heure en cours. Franchement, j’devrais mettre une croix dans mon calendrier. Enfin, j’devrais l’faire si j’en avais un quoi. J’suis allé m’asseoir à ma table, celle ou on s’met d’habitude, tout à fond. puis comme d’hab, l’autre géant, il joue à l’eclipse, non pas qu’ça m’pose problème hein. J’m’en bat les couilles frère. Clairement, c’est pas comme si j’avais prévu de suivre, je le suis jamais, déjà parce que j’suis pas fan de bouquin et d’tout c’qui s’en rapproche, puis ensuite parce que j’suis pas fan de cours et de tout c’qui s’en rapproche.
Alors franchement, je recule ma chaise au maximum, j’pose mes pieds sur la table et je pianote sur mon téléphone, jusqu’à c’que le prof arrive. Là, j’le pose, mais j’me tiens pas correctement pour autant. J’suis bien avec mes pieds sur la table. C’est la position parfait pour s’taper une sieste en plus de ça. Puis, s’il parle encore de truc barbant, comme ces vieux livres d’il y a 500 ans, clairement, j’vais pioncer. J’pose mes mains sur mon bide, j’regarde le plafond jusqu’à c’que l’prof ouvre la bouche là j’lui lance un regard, j’écoute d’une oreille avant d’froncer les sourcils. « C’est qui Edmund Spenser ? » C’est tout c’que j’ai dit, puis comme c’était l’silence le plus total, c’est qu’on a bien dû m’entendre. En tout cas, on voit bien qu’j’suis un élève attentif non ? J’écoute tellement les cours que j’ai pas la moindre de ce dont quoi il parle, le prof. Mais bon, c’pas important. J’regarde Sweet, j’m’apprête à lui dire un truc quand l’prof lui donne une feuille avant d’m’en donner une à moi. J’la pose sur la table, l’écriture contre la table et j’mate Sweet qui fait d’la merde encore. Il fait chier à toujours m’laisser m’faire chier en cours. J’suis pas seul hein, il y a toujours Toni, mais elle est trop bonne élève, c’pas drôle. Alors, j’me tourne vers Sweet Pea et j’lui gueule une connerie du genre : « Oh Sweet, fait pas ta pute, reste avec moi pour une fois. » J’me suis levé pour lui courir après et j’le choppe par la manche de sa veste. « Allez, m’laisse pas subir c’truc barbant tout seul. » J’lui ai dit avant d’chopper son poignet, puis j’le lâche pas. Puis on reste debout au milieu d’la salle comme des cons, sinon, non, on gêne pas du tout l’cours, c’est faux.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Cours de littérature + "Hell is empty. All the devils are here"   Jeu 14 Déc - 23:03

Hell is empty. All the devils are here.Quand le cours a commencé, j'me suis un peu intéressée au prof. J'veux dire, c'est pas parce qu'on fait partie d'un gang qu'on s'intéresse forcément à rien de c'qui est éducatif. Perso j'aime bien écouter, même si j'participe pas. Faut pas déconner. J'fais pas partie des intellos. Dans un bahut comme le notre, les intellos sont juste bons à finir en chair à saucisse, et j'y tiens pas tellement. M'enfin. Ce prof là, il a le mérite de pas avoir encore lâché l'affaire par rapport à d'autres. Il fait de son mieux. Il tente d'intéresser ses élèves, par de son programme et se met à distribuer des feuilles. Et tout s'passait relativement dans l'calme. Jusqu'à c'que Sweet Pea décide qu'il n'a pas à recevoir cette feuille et qu'il veuille se barrer. J'te jure que j'ai sursauté sur le moment, puis je l'ai regardé se lever et commencer à s'éloigner. J'allais me bouger pour le rattraper, mais Fogarty a été plus réactif. Et les mecs : aucune discrétion putain. Je suis Fangs des yeux et c'qu'il dit… Ouais. Sur le coup, j'le prends mal.

« Ouais, super. Merci Fogarty, ça fait plaisir d'exister à tes yeux. »

Je suis tentée de lâcher une p'tite insulte pour marquer un peu plus mon agacement, mais je me retiens de justesse. Et puis je capte que c'est un peu la merde là. Mais au moins, personne n'est encore sortis de la salle, c'est déjà pas mal. Parce que normalement, Sweet Pea est plus rapide que l'éclair pour s'esquiver. En moins d'une seconde il disparait le gars.

« Les gars vous faites chier, on est pas au théâtre là. » j'leur lance. « Alors soit vous dégagez, soit vous revenez vous asseoir, mais fermez vos gueules. »

Est-ce que je suis de mauvaise humeur ? Ouais, ça se peut carrément. Mais au bout d'un moment c'est quand même chiant. Et même si je suis pas la plus studieuse, j'aimerais bien pouvoir écouter. Si ils ont envie de rester incultes toute leur vie c'est leur problème, mais j'ai pas envie que ça me déteigne dessus. Du coup, ouais. Je râle. Et si ils sont tous les deux bien plus grands et plus lourds que moi, ça me fait pas flipper de leur râler après pour autant. Ils vont me faire quoi, hein ? Me péter la gueule ? Ca m'étonnerait quand même.

© CRIMSON DAY ♦️ NP : Shout 2000 - Disturbed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Cours de littérature + "Hell is empty. All the devils are here"   Mar 2 Jan - 18:35



Hell is empty.
All the devils are here
Merde, merde, merde !

Elle était à la bourre. Ce n’était pourtant pas dans les habitudes de Lula d’arriver en retard en cours. Elle n’était ni une élève exemplaire ni une catastrophe ambulante. Lula était dans la moyenne, même légèrement au-dessus quand elle y mettait du sien, car Lula n’a de bonnes notes que lorsque la matière l’intéresse. Pour les autres, elle ne fait que le strict minimum. Au damne de certains professeurs, m’enfin c’est mieux ça que de foutre le bordel, non ? Là encore ce n’est pas son genre. Sécher des cours, ne pas faire des devoirs ou même quitter précipitamment la classe quand elle se sent mal, oui.

En revanche, le retard n’était pas dans ses habitudes. Elle était d’ailleurs souvent une des premières à arriver en classe, mais pas cette fois-ci. Ce n’était pas à cause de sa sortie nocturne et de s’être couché tard. C’est sûr, ça n’avait pas aidé. La raison principale c’était qu’elle avait cours de Littérature. Elle adorait lire pourtant. Elle aimait ce cours. Ce n’était plus exactement le cas depuis quelques temps. Enfin, ce n’était pas vraiment la faute du cours ou de la matière. C’était son professeur. Son père. Celui qu’elle a attendu et tant détesté. Lula devrait être habituée maintenant. Ce n’était pas comme s’il venait de débarquer, ça faisait deux ans déjà qu’il enseignait dans son lycée, sauf qu’elle ne l’avait pas eu comme professeur jusqu’à cette rentrée. Et y’avait rien à faire, ça la perturbait. Elle avait beau essayer de faire semblant, c’était évident.

Lula aurait pu boycotter ce cours. Le sécher et attendre le prochain. Ce n’était pas une solution. Et c’est à cause de ça qu’elle est en retard et qu’elle court dans les couloirs du lycée pour rejoindre sa salle. Parce qu’elle a trop tergiversé ce matin. Y aller ou ne pas y aller ? Que faire, que dire ? A trop y réfléchir, elle n’avait pas vu l’heure passer et la voilà essouffler devant la porte de la classe qu’elle ouvre à la volée.

« J’suis là ! »

« Alors soit vous dégagez, soit vous revenez vous asseoir, mais fermez vos gueules. »

Oups. Au ton de voix de Toni, Lula n’arrivait pas au bon moment, ou si. Tout dépendait du point de vue, mais clairement, elle ne passait pas inaperçue à faire une telle entrée. Elle évita de regarder le bureau du professeur. Elle sait qu’il est là. Elle sent son regard posé sur elle, mais elle ne veut pas croisé le sien. Lula n’a d’yeux que pour Fangs et Sweet Pea plantaient debout au beau milieu de la classe. Qu’est-ce qu’ils ont encore fait ces deux là ? Elle ne devrait pas, et pourtant, Lula sourit. Elle ne comprend pas tout, mais le devine, trop habituée à traîner avec eux.

« Eh ben je ne sais pas vous deux, mais moi je choisie de m’asseoir. »

Lula devrait s’excuser de son retard. Au lieu de ça, elle opte pour l'ignorance ou l'oublie, passa à côté des garçons avec un regard amusé et s’installa à côté de Toni, toujours en évitant bien soigneusement le bureau du professeur.

« Salut » murmura-t-elle à Toni tout en sortant ses affaires.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Cours de littérature + "Hell is empty. All the devils are here"   Ven 5 Jan - 0:20

Hell is empty. All the devils are here.

Have more than you show, Speak less than you know

•••

J'ai peut être plusieurs défauts mais la ponctualité est l'une de mes rare qualité. C’était ma première semaine et j'avais promis a ma soeur d'aller a tout mes cours. Je me devait d'honorer ma promesse, au moins la première semaine. J'était arrivé avant tout le monde, soit 30 minutes avant que les cours commence, et j'avais zoné un moment sur les marche a l'entrée du lycée. J'avais pris le temps d'en fumer un petit pour me donner du courage, tout en consultant mon emploi du temps et le plan des classes.
Littérature, salle B1 - Professeur W.Berk. La littérature je trouve ca barbant, Shakespeare blablabla, E.A.Poe blablabla... le plus chiant c'est pas le bouquin ca encore je peux le lire, et même l'appréciée, mais les profs et leur programme barbant, le fond, la forme, métaphore, hyperbole... Je m'en tape quand je lis un bouquin c'est pour l'histoire pas pour l'analysé ou pour connaitre un sens cacher.
Le cours commencerai dans 10 minutes. Personne n'était dans la salle, j'avais le choix de la place, Génial. Je rentrais, m'assis a coté de la fenêtre et commença a regarder dehors. Peu a peu, les élèves s'installaient autour de moi, prenant leurs places, papotant et rigolant. Dans mon coin, je jaugeais tout le monde, essayant de les cernés, de voir le genre de personnes que je pourrai croisé. Je ne connaissais personnes pour l'instant et était complètement perdu, intérieurement bien sur car extérieurement j'était de marbre. Comme d'hab' en faite.
Le prof fit son entré dans la pièce, dans les autres lycée ou je suis allée en général les élèves se taisent et s'assoient bien tranquillement, ici pas du tout. Le prof commenca son sketch et passa dans les rangs pour donner des poly. Shakespeare, Bingo. Heureusement j'était assez stone pour subir cette torture. J'ai entendu un mec dire pendant un gros blanc. "C'est qui Edmund Spencer?" . Ca ma fait ricaner.
Je m'affalais sur ma chaise prête a mourir d'ennui, quand le pote du premier mec a juste pété un cable. Et la les deux faisait leur spectacle en plein milieu de la salle, normal, comme si y'avait qu'eux. J'était comme fasciné, c'est pas tout les jours qu'on voit ca au lycée, en tout cas j'en avait pas l'habitude. j'attendais qu'il se passe quelque chose lorsqu'une belle rousse a fait son entrée et que la nana aux cheveux rose a gueulé sur les deux mecs. La, tout s'est arrêté, elle avait calmer tout le monde. J'étais la en touriste, en spectatrice même, et je regardais la scène qui se jouait avec un regard amusé.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Cours de littérature + "Hell is empty. All the devils are here"   Dim 7 Jan - 11:43

❝ Thus with a kiss i die❞Shakespear for ever
Tu soupiras et te reculas sur ta chaise, espérant ainsi t’éloigner le plus possible du bazard que mettaient Sweat Pea et Fangs et pour encore plus te protéger, ton regard tomba sur la feuille que je venais de te distribuer ton professeur. Un gentil “merci” frôla tes lèvres comme à ton habitude en un murmure. À new York,la politesse était de mise et tu vais toujours veillé à la respecter, ici de même.

Comme à chaque cours, tu étais arrivée à l’heure et tu avais même été étonnée de voir déjà une élève en classe mais tu n’avais rien dis, et t’étais contentée de t'asseoir discrètement sur le deuxième rang, au milieu. Tu savais que si tu prenais une autre place tu ne réussirais à entendre les paroles du professeur et tu le regretterais.
Petit à petit la classe s’était remplie et le cours de littérature avait débuté. Mais votre prof avait à peine commencé à parler et à distribuer ses polycopiés que les garçons avaient commencé leur cinéma.

Finalement, Toni avait décidé de mettre son grain de sel pendant que tu te taisais comme à ton habitude, tu levas alors tes petits yeux pleins d’espoirs sur le professeur, en espérant qu’il remette de l’ordre dans la classe mais tes prunelles furent rapidement déviées vers la porte qui s'ouvrait et laissait entrer une retardataire. Alors tu reportas ton attention sur Shakespeare.

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Cours de littérature + "Hell is empty. All the devils are here"   Jeu 11 Jan - 0:07

"Hell is empty.
All the devils are here." - W. Shakespeare
Ca ne faisait même pas cinq minutes que le cours était commencé et ces gosses me crevaient déjà. Des fois je me demandais si je n’avais pas eu une sorte de pulsion suicidaire en demandant un poste ici et pas au Nord. Ca payait pas trop trop mal d’être prof, j’aurais pu trouver un petit appart’ sympa là-bas aussi, si j’avais voulu. Mais non, vu que ma fille était ici, j’avais choisi le sud sans réfléchir un instant. Je suis pas possible comme type, même moi je me déprime. Je savais pas trop ce que j’avais fait pour que ma classe haïsse tant mes cours d’ailleurs. J’avais pas l’impression de faire des cours super chiant. Mais j’étais sûrement le seul à aimer autant la littérature et les analyses.

Je crois que plus rien n’était vraiment capable de m’étonner ici. Je passais sur le fait qu’un de mes élèves n’avait même pas souvenir qu’on ait étudié Spenser. De toute façon le jour où Fangs Fogarty serait attentif en cours. Mais au moins il se donnait la peine d’essayer, pas comme son camarade Sweet Pea. Ce dernier ne jeta même pas un coup d’oeil au polycopié que je venais de lui donner avant de le déchirer et de le jeter. S’il pensait que ça me faisait quelque chose. Je n’avais pas leur âge. Je m’en foutais qu’ils apprécient mon cours ou pas. Je n’étais pas là pour me faire aimer.

Je laissais Sweet Pea faire sa petite scène. C’était à croire qu’il voulait toujours se faire remarquer pendant mon cours. Et ça fonctionnait. La preuve, il n’assistait que rarement à une heure entière et je connaissais quand même son nom. Mais je me disais qu’il avait sans doute peut-être juste une sorte de complexe psychologique avec un nom à rallonge ou alors des problèmes à la maison, ou un traumatisme d’enfance. Ou alors il était juste con, mais je n’avais pas le droit de dire ça de mes élèves donc je m’efforçais de ne pas trop le penser non plus.

Miss Topaz fit une intervention à son tour pour grogner sur le comportement de son ami. Et je devais lui accorder que je n’aurais pas dit mieux. Mais c’était à croire que ce cours était déjà une véritable blague… Lula entra au même moment. Je n’étais pas un grand fan des retardataires, même s’il s’agissait de ma fille, mais je ne dit rien. Je la laissais s’installer.

-Merci pour cette intervention Mr. Fogarty et Miss Topaz. Et Mr. je me doute bien que Shakespeare ne vous inspire pas. Mais comme l’a dit votre camarade, si mon cours vous agace tant que ça, vous n’avez pas à vous donner la peine de venir.


J’avais fini de distribuer mes polycopiés et retournais derrière mon bureau, prenant quelques seconde pour organiser mes fiches pendant que tout le monde retrouvait son calme.

-Quelqu’un à encore envie de s’exprimer ou je peux commencer mon cours ? Tant qu’on y est, allez-y, autant que ça sorte maintenant, ça nous évitera de perdre du temps plus tard.

S’ils voulaient tous se mettre à crier et me dire à quel point ils haïssaient mon cours, qu’il se fassent plaisir. De toute façon, je n’étais pas sûr qu’ils m’apprennent grand chose et si ça pouvait en soulager certain. Personnellement, tant que j’étais là, j’étais payé, alors je m’en foutais. Puis mon job c’était de faire mon cours. Je faisais quand même des efforts pour que mon cours leur plaise, on allait pas se le cacher. Mais si mes élèves ne voulaient pas faire d’efforts, je n’allais pas passer leurs examens pour eux non plus. De toute façon, je savais que rien que dans cette classe très peu d’entre eux feraient de longues études après le lycée...
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Cours de littérature + "Hell is empty. All the devils are here"   Sam 27 Jan - 18:00

Hell is empty. All the devils are hereSo what do you do when everyone fails you?
Am I just a stupid boy with nothing left to lose?
So sick and tired, no desire to stay in this town
So hopefully my hopes and dreams will get me out
( Falling in Reverse → Get Me Out )
Sweet, il était vraiment sur le point de se barrer, sauf que y’a Fangs qui parle et quand il l’entends parler, il fronce doucement les sourcils en sans se stopper dans son chemin, mais il tourne la tête vers lui. “C’est toi la pute.” Qu’il dit juste avant de le sentir lui attraper la mange, ce qui lui fait pousser un long grognement. Pourquoi il le laisse pas partir, hein ? Puis après, il entends Toni qui parle et ça le fait plisser le nez quand elle l’agresse presque. P’tain. Elle abuse quand même Topaz. Et il était sur le point de retourner s’installer quand il entends juste le prof qui reprends la parole. “J’ai pas droit à un MR. Pea ?” Il demande avec un petit rire moqueur et quand le prof poursuit encore, Sweet secoue la tête de gauche à droite quand il demande si quelqu’un a encore envie de s’exprimer. Et il donne une tape dans le dos du prof - sans aucune pression -. “Nan, ça ira.” Qu’il dit juste avant de tirer Fangs avec lui pour se remettre à leur place avec Toni et Lula. Et cette fois, il est même assieds sur une chaise ! Ouais, le truc bien rare, mais c’est pas bien grave. Mais bien évidemment, il se mets à côté de Toni, hein. Il faut dire que quand il est pas là à côté d’elle… C’est probablement que y’a quand même une couille dans le pâté. Il se décide à croiser ses bras sur son torse en gardant le nez plissé en regardant devant lui. Il sent déjà qu’il va se faire chier pour le coup. Il faut dire que bon… Il a jamais aimé la Littérature. Pas intéressé. Probablement que c’est ce lycée qui lui donne pas envie de s’améliorer, quelque chose comme ça.
© 2981 12289 0 ♦️ 305 MOTS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Cours de littérature + "Hell is empty. All the devils are here"   Dim 4 Fév - 17:52

Ouvert à tous !Hell is empty. All the devils are hereJe regarde Toni quand je l’entends, j’pousse un soupir avant de croiser les bras. « Oh c’est bon, c’pas pareil Sweet et toi. En cours tu suis alors j’peux pas t’déranger, tu l’sais. » Alors ouais, sans Sweet en cours j’me considère comme seul, c’est con, mais c’est comme ça. J’ai croisé les bras quand j’ai entendu Sweet m’insulter et j’lui ai directement mis un coup sur l’épaule. Puis de nouveau Toni qui parle, la meuf elle nous agresse limite quoi. J’te jure que c’est l’genre de truc qui m’donnerais envie d’me barrer. Mais bon, même si j’suis pas bon élève, J’suis pas du genre à m’barrer du cours comme ça. Enfin, j’aurais voulu que j’aurais pas pu, Sweet m’a tiré pour qu’on retourne à ma place.

J’me suis assis à ma place, j’me suis adossé dans ma chaise et j’ai maté Lula qui était arrivé. « Salut Lula ! » J’lui lance un sourire aux lèvres, elle a du arrivé pendant que j’étais debout avec Sweet Pea. Alors forcément, maintenant que je l’ai vu, je la salue, quoi de plus normal ?
Bref. J’me suis mis à mater le prof quand il parlait, j’ai rien dit, j’ai juste poussé un soupir avant de croiser les bras. J’arrive décidément pas à me consacrer à son cours. C’est juste.. J’sais pas, ça me semble trop barbant.. La littérature, c’est pas un truc de vieux ? Sérieux, qui a envie de lire ces vieux bouquin d’il y a je sais pas combien de siècle. J’ai fouillé dans ma poche, j’ai attrapé la liste des règles des serpents parce que bon, même si je les connaissais partiellement. Faut vraiment que j’arrive à les connaître sur le bout des doigts. Comme ça j’passe enfin l’initiation, comme a enfin, j’pourrais être comme Sweet et Toni. Un vrai serpent. J’me suis tourné vers Sweet Pea, je l’ai observé quelques secondes. « J’crois que je connais toute les règles mec. » Je commence par lui lancer avant de retourner ma feuille pour me mettre à réciter toute ces règles l’une après l’autre avec fiertée.
© 2981 12289 0[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Cours de littérature + "Hell is empty. All the devils are here"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours de littérature + "Hell is empty. All the devils are here"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANATOMY OF A MURDER :: Take a cup of tea :: The world of dead people :: RPG-
Sauter vers: