Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Ariel N. Holloway l Ain't found a way to kill me yet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Ariel N. Holloway l Ain't found a way to kill me yet   Dim 24 Déc - 15:59



Ariel Nelly Holloway
This world will never be what i expected
SURNOM : Ary DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 30 mai à Salem- Massachussetts ORIGINES : Americaine. ÂGE : 17 ans. ÉTUDES/MÉTIER : Lycéenne, Apprentie tatoueuse et serveuse le week end ORIENTATION : Plutot Hetero, mais du moment qu'elle se sent bien avec la personne tout est possible. FAMILLE : Elle en a une comme beaucoup de gens... Certainement pas la meilleur du monde loin de la. Un père modèle trop gentil pour être honnête, une mère qui a disparu du jour au lendemain. Il lui reste surtout sa soeur. PARTICULARITÉ : Mon but ultime c'est d’être tatouée de la tête au pieds. A coté de ca ne soyez pas choqué elle change de couleur de cheveux comme de style vestimentaire soit tout les deux jours environ. TRAITS DE CARACTÈRE : Solitaire l Morose l Téméraire l Fêtarde l Flemmarde. GROUPE : Stranger Things l Elle vient de mettre les pieds a Riverdale... l'avenir nous dira pour combien de temps...
apprendre à se connaître


PSEUDO / PRÉNOM : Je m'appelle Agathe mon vieux pseudo sookie/sookinouchette me suis depuis des années d'un vieux forum  

ÂGE : bientot 25 ans.

PAYS : FR.

D'OU CONNAIS-TU LE FORUM ? recherche google ;) .

COMMENT LE TROUVES-TU ? Deja beau et il a l'air sympa pour ce que je peux déjà en dire.

TYPE DE PERSONNAGE : inventé.

AVATAR CHOISI : Alysha Nett.

UN DERNIER MOT :  

les anecdotes

#1 l Ariel est gémeaux elle a donc un caractère assez difficile a cerné. Elle peut être calme mais si on la titille elle peu partir au quart de tour et te "tuer" sur place... mais elle peux très bien attendre un peu pour te mettre le coup fatal... veux tu une mort rapide ou lente est douloureuse?
#2 l Elle a eu une vie plutôt tranquille voir même carrément banale et paisible jusqu’à ses 13 ans. Elle vivait en famille avec sa mère, Tallula K. Holloway, son père, Robert T. Holloway, et sa soeur ainé, Wylla R. Holloway.  
#3 l Elle avait toujours été plus proche de sa mère vu que son père travaillait beaucoup et qu'il partait en déplacements régulièrement.
#4 l Tout les mardis, elles allaient manger un cheeseburger, des frites au cheddar et un milkshake vanille. Ca restera toujours son plat favori et elle perpétue toujours cette tradition peu importe ou elle se trouve.
#5 l Son jour porte malheur est le 15 mars, le jour ou pour la dernière fois elle voyait sa mère. Le jour ou elle a disparu étrangement.
#6 l Son père a toujours éviter la question de la disparition. Il dit juste qu'elle en avait surement marre de cette vie et qu'elle les a abandonnés. Ce qui est impensable sachant que c’était une vrai mère poule.
#7 l Cette disparition a été un choc pour Ariel. A un age ou l'on sort doucement de l’insouciance de l'enfance et l'on rentre dans la vie d'adulte, la vrai vie. Elle a toujours su que quelque chose n'était pas normal, que son père cachait quelque chose, qu'il ne disait pas tout.
#8 l A cette période elle s'est refermé sur elle même, était en pleine crise d'ado. Elle se mutilait, sortait en douce la nuit, sécher les cours. Puis elle a commencer a fréquenter les personnes qu'il ne fallait pas. C'est comme ca qu'elle a commencer a fumer de l'herbe.
#9 l Elle s'est retrouvée a l’hôpital deux fois car elle avait essayée de mettre fin a ses jours.
#10 l L'anniversaire de ses 16 ans, elle reçu une lettre de sa mère et elle compris que tout ce qu'elle avait espérée et c’était imaginé était vrai, elle ne les avait pas abandonné.
#11 l Sa soeur l'a aidé a se débarrasser de ses démons et des personnes qui la tirer vers le bas. Elles ont décidé d’enquêter ensemble de leur coté pour retrouver leur mère.
#12 l Plus d'un an qu'elle s'est reprise en main, qu'elle a repris les cours, qu'elle a remplacée et surtout masquée ses mutilations par les tatouages. Pour lesquels elle se passionne et veut en être recouverte de la tête au pieds.
#13 l Malgré beaucoup d'efforts, elle fume toujours quotidiennement.
#14 l Elle aime beaucoup faire du skate ou du roller mais ce qui l'a défoule le plus c'est le roller derby.
#15 l Il y a quelques mois, elle est sa soeur ont décidées de suivre une piste sur leur mère et les voila a Riverdale. Mais elles n'ont rien trouvé pour l'instant et sa soeur est partie pour suivre une nouvelle piste.
#16 l Ariel a trouvé un job en tant qu'apprentie tatoueuse et a coté de ca elle fait des extras de serveuse a la discotheque.
#17 l Quand on ne la connais pas Ariel ne fais forcement avenante, on dirai qu'elle tire la gueule h24 et reste souvent froide et méfiante aux premiers abords. Mais lorsqu'on sait percer sa carapasse, c'est quelqu'un d'enthousiaste et pleine de vie toujours prete a faire la fete, fumer, faire du skate ou des conneries.
Code:
<t>alysha nett »</t> <ps>ariel n. holloway</ps>
PLUMYTS ©️️ 2017


Dernière édition par Ariel N. Holloway le Mer 18 Avr - 21:52, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Ariel N. Holloway l Ain't found a way to kill me yet   Dim 24 Déc - 15:59



These are the lies i have created...
Listen the devil behind you


On est arrivées il y a trois jours avec ma soeur Wylla et je n'avait pas encore quitter la chambre du motel. J'en avait marre de rester enfermée. On avait croisées le panneau annonçant Riverdale et quelques mètres plus loin le motel. Nous nous étions arrêtées tout de suite prendre une chambre et je n'avait rien vu d'autre depuis. Trois putain de jours qu'on avait mis les pieds dans ce trou perdu et rien ne nous avait fait avancer dans nos recherches pour retrouver notre mère. J'ai pris mon sac a dos, et j'ai marché tout droit en sortant de la chambre.
Il y'en a des arbres dans ce trou a rats, ca me rappelle un peu Salem. Cette même atmosphère lugubre et dérangeante ca ne me déplaît pas, au contraire ca me fait me sentir chez moi, comme si j'avais toujours vécu ici. Je marchais depuis un moment dans les bois lorsque j'entendis de l'eau couler. Je suivi le son et arriva sur le rivage. Je m'assis sur un rocher au bord de l'eau et sorti mes feuille et mon grinder. Tout en roulant je repensais a ma mère et a nos recherches. j'ai allumé mon joint et pris quelques bouffées. Je me suis détendue doucement, fermant les yeux et écoutant la rivière clapoter a mes pieds.
Je sorti mon carnets, dedans il y avait toutes les informations que l'on avait collecter. Son parcours a travers le pays, les coordonnées de son coté de la famille, de personnes qui l'avait aider et les deux lettres qui nous était parvenues.

Elle avait disparu un 15 mars. Rien que de penser a cette date j'eu un frisson. A l’époque, quand je rentrai a la maison maman était toujours la ou elle m’écrivait un petit mots pour me dire ou elle était et pour combien de temps elle en avait. Elle faisait tout pour qu'on ne s’inquiète pas avec Wylla.
Ce jour la, la maison était vide mais je ne suis pas inquiétée tout de suite. Ma soeur est rentré une heure plus tard et a été aussi étonnée que moi, mais c'est quand nous avons vu notre père rentrer alors qu'il devait être en séminaire toute la semaine a Toronto. Ca n'était jamais arrivée qu'il rentre plus tôt, il vivait pour son boulot. Wylla avait toujours eu plus d'affinité avec notre père et a eu l'air de gober l'histoire qu'il nous avez fourni sans pauser de questions. Les abandonner? Leur mère n'aurait jamais fait ca elle les aurait emmener si elle avait voulu partir. j'étais jeune mais assez mature pour comprendre qu'il se tramait quelque chose même si je ne savais pas quoi, mon père cachait quelque chose, ne nous disait pas tout. De plus, il n'a mis que quelques mois a refaire sa vie avec une autre femme qui est vite venu emménager a la maison. Une femme très gentille sans doute mais que je n'ai jamais pu encadrer et la peur que lui ai inspirer ensuite n'a en rien arranger notre relation.
C'est ensuivi une très mauvaise période pour moi. J’étais pleine de questions, de doutes, de méfiance, de suspicion... Je me suis couper du monde et surtout de ma famille. Je n'avais pas confiance en mon père et ma soeur avait l'air de plutôt bien prendre la nouvelle ou de s'en foutre, et pour ca je lui en ai tellement voulu...
Dès que j'en avait l'occasion je sortait en douce la nuit, j'arpentais Salem, les cimetière, je m’étais trouver une cachette dans les bois et j'y passais la plupart de mon temps de jour comme de nuit. Lorsque j'étais enfermé a la maison, par punitions le plus souvent, je m'enfermais dans ma chambre, musique au maximum, et pas de la musique classique soyons bien d'accord. C'est pendant ces longues journée de punitions que je me mutilais le plus, ca me permettais de m’évader, de me sentir mieux comme si je faisait sortir la douleur. Encore aujourd'hui quand je suis trop a cran je me paye un tattoo ca me procure la même sensation.
Je ne me souviens plus comment je me suis retrouver a l’hôpital pour mes scarifications. A deux reprises c'est le gros trou noir.
Au début, j'allais encore en cours, c'etait compliqué de sentir tout ses regards sur soi mais je suivait les cours. L'année suivante j'ai rencontré Barney, un mec assez dark qui etait dans ma classe, on est vite devenu meilleurs amis. Lui n'avait pas des amis très clean, on séchait souvent les cours a deux et a chaque fois il m'emmener les voir. Des amis beaucoup plus âgés que nous, a fond dans la sorcellerie et les trucs satanique. J'ai commencer a fumer avec eux et ils m'ont fait essayer quelques drogues dure aussi.
Maintenant, je me rends compte que j’étais une vrai épave. Mais mon père, a part me coller des punitions a m'enfermer dans la maison et des menaces de désintox, n'a jamais rien fait pour que j'aille mieux. les première fois  ou il m'a pris a part  pour me parler et me faire la morale, il avait vraiment l'air de se soucier de mon état. Mais je le bombardait de questions et de théories toujours plus folle auquel il ne répondait jamais, il a du mal le prendre et a arrêter nos apartés.
J'ai été très étonnée lorsque Wylla s'est pointé a ma cachette le jour de mes 16 ans. J’étais en train de fumer avec Barney qui jouait de la guitare a mes coté lorsqu'elle est arrivée et a voulu me voir seul a seul.
Elle avait reçu une lettre dans son casier au lycée. Une lettre a nos deux nom et écrite d'une main que l'on connaissait plus que bien, celle de notre mère. Dans cette lettre, elle me souhaitait mon anniversaire mais félicitait aussi Wylla pour ses bonnes notes et elle était sur qu'elle allait avoir son diplôme. Elle faisait référence a une ancienne lettre que nous n'avions jamais eu, comme quoi elle espérait que je me sorte de mes démons et que j'aille mieux. Elle nous disait de veiller l'une sur l'autre quoi qu'il arrive et de ne faire confiance a personne d'autre. Elle espérait nous revoir un jour.
Ce jour la, Wylla m'a alors avouer qu'elle n'avait jamais cru a la fuite de notre mère, qu'elle avait toujours eu des doutes, elle aussi, mais qu'elle en savait un peu plus que moi. Elle avait fouillée toute la maison, écoutée souvent aux portes, espionnée le courrier, suivi notre père... et elle m'a dit que nos parents se disputaient souvent avant la disparition.
Elle avait mis toute les informations dans un carnet qu'elle cachait sous le une lame de parquet dans sa chambre. Maintenant on devait chercher ensemble. On retrouverai maman ensemble quoi qu'il nous en coûte.

Le soleil se couchait derrière les grands pins et diffusait ses couleurs flamboyante dans le ciel. Il avait fait gris et brumeux toute la journée mais par chance nous avions droit a quelques précieuse minutes de ce spectacle.
Mon spliff éteint a la main ca devait faire deux bonnes heures que j'était assise sur mon rocher en train de ressasser le passer.
Je sorti une carte postale du carnet. Il n'y avait que quelques mots d’écrit dessus, "je vous aime". La même écriture que notre mère encore une fois, puis le début d'une phrase raturé plusieurs fois. La carte postale avait était froissée et jeter a en croire son état, mais nous l'avions reçu comme ca accompagné d'un ticket de caisse d'un diner la commande d'un cheeseburger, des frites au cheddar et un milkshake a la pistache, le préférer de maman. Sur le ticket, il y avait écrit "le meilleur cheeseburger du monde" mais d'une écriture inconnu cette fois.
Cette carte postale, c’était elle qui nous avait fait venir ici, le recto représentait des bois et une rivière et avait comme seul mot "Riverdale".

MAJ Avril:

J'ouvrais mon carnet et pris mon stylo. Ca faisait maintenant plusieurs mois que nous etions arrivées a Riverdale avec ma soeur et depuis je n'avais rien ecrit dans ce carnet et je l'avait très peu ouvert. Je regardait autour de moi comme pour chercher l'inspiration. Je m'etais installé sur le toit au dessus de mon appart' pour apprecier les premieres douces soirées qui amenait l'été et les derniers rayons du soleil se couchant sur le southside.
Nous etions venu a Riverdale pour retrouver notre mere et en 6 mois nous n'avions rien trouver et plus eu aucunes nouvelles d'elle. J'avais deux hypothese. Soit elle était morte, soit on s'était rapproché assez d'elle pour qu'elle flippe et stop le peu de contact qu'elle avait avec nous.
Ma soeur avait économiser assez pour partir sur une autre piste et elle voulait remonter a Salem voir si notre mère n'avait pas réessayer de prendre contact la bas. J'ai pas voulu l'accompagner, je pense que sa piste ne donnera rien et plutôt mourir que de retourner voir mon père a Salem. Ca faisait donc plusieurs semaines deja que j'était livré a moi même a Riverdale.
Le lycée du Southside avait fermé et nous avions tous été transféré a Riverdale High. On peut pas dire que c'est facile de se faire une place au seins de ses petit bourgeois. Ils se la pètent et nous prennent vraiment pour de la merde. Ils sont pas tous comme ca, mais leur petite elite populaire en grande majorité oui. J'avais deja eu plusieurs incidents en peu de temps. ici pas moyen de fumer un joint dans les chiottes sans que ces petites Marie Ingalls aillent tout raconter au dirlo. Et une de ses pestes avait essayer de me voler mes rollers, sauf que je lui avait fait comprendre un peu trop violemment que ce n'était pas la peine d'essayer. J'essaye de me faire discrette depuis, les heures de colles ca me fait rater le boulot et donc perdre de l'argent.
Pour payer le loyer, j'ai trouvé un petit boulot dans un Salon de Tatouages, je réponds au telephones, fais de la paperasse et je suis apprentie, et le week end je fais des p'tit extras en tant que serveuse a la discothèque. Enfin, voila ma vie dans ce trou.
Heureusement, j'ai retrouvé Castiel, mon seul vrai ami ici, et tissé quelques liens par ci par la mais rien de trés serieux. Je suis, comme toujours, la fille un peu solitaire qui s'entend bien avec tout le monde et qui cherche de noise a personne. Et ca me va trés bien comme ca pour l'instant.
A voir ce que l'avenir me reserve a Riverdale.


PLUMYTS ©️️ 2017


Dernière édition par Ariel N. Holloway le Mer 18 Avr - 21:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Ariel N. Holloway l Ain't found a way to kill me yet   Dim 24 Déc - 16:32

Hey ! Très jolis tatouages Bienvenue parmi nous, et courage pour ta fiche. J'espère te recroiser bientôt ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Ariel N. Holloway l Ain't found a way to kill me yet   Lun 25 Déc - 22:29

Bienvenue ! Bonne chance pour ta fiche et n'hésite pas si t'as un soucis ou quoi que ce soit !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Ariel N. Holloway l Ain't found a way to kill me yet   Lun 25 Déc - 22:30

bienvenue parmi nous ariel hâte de lire la suite de ta fiche, bon courage pour la finir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Ariel N. Holloway l Ain't found a way to kill me yet   Mar 26 Déc - 11:03

Très bon choix d'avatar, j'adore
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Ariel N. Holloway l Ain't found a way to kill me yet   Mar 26 Déc - 17:06

Merci tout le monde
Bon soyez indulgent presque 10 ans que je n'ai pas rp je me suis mise le challenge de faire l'histoire du coup (surtout que c'est un perso inventé) et je vous avoue je penser pas en écrire autant pour une reprise ^^'
après il faut que je me retrouve dans l’écriture, le style tout ca ... pour ce qui est orthographe, grammaire et conjugaison j'ai jamais été très douée lol pardon d'avance :x
N'hesitez pas a me dire ce que vous en pensez en tout cas et j'ai hate de Rp avec tout le monde Surtout les serpents que je vais croiser rapidement je pense
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Ariel N. Holloway l Ain't found a way to kill me yet   Mer 27 Déc - 16:47

Bienvenue parmi nous Ariel :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Ariel N. Holloway l Ain't found a way to kill me yet   Mer 27 Déc - 23:14



Bienvenue à Riverdale
félicitations, tu es des nôtres
Pardon pour l'attente Ton histoire est très intéressante et ton perso a l'air cool ! J'ai hâte de voir ce que tu vas faire de ton Ariel par la suite Du coup je te valide et je te dis à bientôt tout partout sur le forum ! Amuse toi bien !

Ce qu'il te reste à faire...
Tu fais désormais parti des habitants de Riverdale, puisque ta validation vient d'être effective. En premier lieu, pense à aller vérifier que ton avatar ainsi que ton nom et prénom ont bien été recensés. Si ce n'est pas le cas, tu peux envoyer un mp à l'un des administrateurs qui se chargera de corriger cette erreur. Par la suite, il te faudra aller créer ta fiche de lien, et demander toutes sortes de choses. Tu auras légalement la possibilité d'aller créer ta fiche de rp ainsi que demander un rp avec d'autres membres pour ne pas te retrouver seul dans ton coin.

En tant que désormais membre de AOAM, tu auras la possibilité de te créer des scénarios ainsi que des pré-liens qui pourront se montrer utiles à l'évolution de ton personnage. Tu peux aussi passer un peu de temps dans le flood, et bien entendu rp autant que tu le veux ! Bon jeu sur Anatomy Of A Murder, j'espère que tu te plairas chez nous.
PLUMYTS ©️️ 2017
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Ariel N. Holloway l Ain't found a way to kill me yet   Jeu 28 Déc - 14:35

Merci Toni! J'ai tellement hate de commencer a jouer avec vous tous
Je m'en vais travaillez sur mes fiches de liens et de rp
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DEAR WRITINGS : 221
FIRST STEP IN : 13/08/2017
MIRROR : cole sprouse.
IDENTITY : plumyts.
TWIN(S) : pandora.
INVENTORY : une chemise nouée autour de la taille, un sac en bandoulière contenant son ordinateur et quelques cours, un bonnet gris sur la tête, des bretelles qui tombent le long de ses cuisses, un peu d'argent dans ses poches, principalement du liquide, la veste en cuir des southside serpents sur le dos.
The Call Of Crimes

MessageSujet: Re: Ariel N. Holloway l Ain't found a way to kill me yet   Sam 30 Déc - 11:38

Bienvenue avec du retard ! I love you
Vraiment contente de voir du monde par ici, Ariel me semble très intéressante



oh, the storm is raging against us now, if you're afraid of falling, then don't look down. but we took the step, and we took the leap. and we'll take what comes.
FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beforethethunder.forumactif.com
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Ariel N. Holloway l Ain't found a way to kill me yet   Mer 3 Jan - 19:01

Bienvenue ici !

Désolée du retard !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ariel N. Holloway l Ain't found a way to kill me yet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ariel N. Holloway l Ain't found a way to kill me yet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANATOMY OF A MURDER :: Take a cup of tea :: The world of dead people :: Présentations & fiches de liens-
Sauter vers: