AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de participants à la Tombola RP,
Venez vous inscrire pour que nous lancions les jeux ! ♥️

Partagez | 
 

 LYS&BETTY ◊ smells like a freakshow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
DEAR WRITINGS : 213
FIRST STEP IN : 09/01/2018
MIRROR : Dylan Sprouse
IDENTITY : 2981 12289 0
TWIN(S) : Toni Topaz & Bones Lazaroff
INVENTORY : Un calepin et un crayon pour dessiner, un briquet et un peu de monnaie.
Golden Youth

MessageSujet: LYS&BETTY ◊ smells like a freakshow   Mar 13 Fév - 3:05

Smells like a FreakshowEn plus d'être une école de cinglés, Riverdale High me semble être un véritable labyrinthe. Je sais pas si l'école dans laquelle j'allais à Greendale était particulièrement simple ou si c'est tout simplement parce que je suis nouveau mais franchement, tout ici me semble compliqué. Même les gens en eux-même. Je pense n'avoir encore jamais vécu autant de situations pénibles ou bizarres en si peu de temps. Il y aurait de quoi devenir fou. Et ce sportif qui me fait dégager le passage d'un coup d'épaule - comme si j'étais trop gros pour être contourné - de façon purement gratuite, c'est une chose de plus qui pourrait littéralement me faire vriller. Je ne m'étais encore jamais autant senti persécuté avant.
Certes, on pourrait dire que je tends la perche avec mes vêtements hors du commun, avec mes longs cheveux blonds et avec mon attitude évitante - la faute à qui ? - mais tout de même. Est-ce vraiment une excuse ? C'est bien la première fois que ce genre de chose m'arrive. J'ai déjà fait face à du foutage de gueule comme presque tout un chacun - surtout les gens qui s'écartent du moule imposé par la société - mais depuis que je suis arrivé dans cette ville, ça a pris des proportions bizarres. Bien trop importantes pour moi qui n'ait absolument rien fait pour marquer les gens en si peu de temps. M'enfin… Je me suis contenté de fixer le type qui m'a bousculé jusqu'à ce qu'il tourne à l'angle du couloir sans même me calculer comme si mon existence n'était même pas envisageable. J'ai soupiré, puis je me suis remis à chercher la salle dont j'ai besoin. Et je sais pas si c'est moi qui suis aveugle, mais je ne vois même pas d'indications. Et le pire : j'ai l'impression que je tourne tout bonnement en rond. C'est rageant, vraiment. Alors je me retrouve à soupirer encore une fois pour extérioriser mon agacement, puis tandis que je regarde autour de moi, mon regard se poser sur une blonde à queue de cheval. L'une des seules filles qui ne ressemblent pas à une sorte de gravure de mode ou à une méchante de film. Elle m'a l'air plutôt… Gentille. Enfin, physiquement. Et je sais qu'on ne peut pas juger les gens à leur allure. Mais je suis désespéré, alors je le fais quand même et je finis par me diriger vers elle. Elle est de profil, elle ne m'a pas remarqué - elle doit être aveugle. Je pour tapote l'épaule du bout des doigts, histoire de l'interpeller mais de ne pas la brusquer.

« Bonjour, excuse moi, est-ce que tu saurais… »

D'accord, j'ai son attention, mais j'ai aussi le droit à un drôle de regard. Et ce regard, il me fait grimacer. Décidément, personne n'est capable de me regarder à peu près normalement, ici. Je ne termine même pas ma phrase.

J'enchaîne simplement sur un : « Quoi ? »

J'essaye de ne pas être trop sec mais quand même… C'est saoulant à la fin.

© CRIMSON DAY ♦️ 495 mots ♦️ NP : I am Machine - Three Days Grace



BECAUSE DAYS COME AND GO, BUT MY FEELINGS FOR YOU ARE FOREVER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beforethethunder.forumactif.com/t255-lys-tu-crois-gerer-m
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LYS&BETTY ◊ smells like a freakshow   Dim 25 Fév - 20:24


Ce fut le cœur lourd, la mort dans l'âme, que Betty sortit de chez-elle, ce matin-là. Sa mère venait de lui tenir l'un de ses éternels discours, en ce qui concernait ses fréquentations, notamment son amitié tissée avec la jeune Veronica Lodge. C'en était suivie une longue discussion, dont Betty en était naturellement ressortie perdante, sachant qu'elle ne faisait de toute évidence pas le poids. Alice Cooper avait le don de convaincre son entourage à l'usure, et bien qu'elle ne comptait guère mettre à exécution ses conseils, la blonde avait fini par se radoucir en premier. Dans un sens, et de loin, Betty avait le caractère de sa mère. Du moins, elle avait tout comme elle, l'habitude de ne jamais lâcher le morceau, quoi-qu'il puisse lui en coûter. C'en était autant louable, que désespérant.
Une fois dehors, la jeune-femme prit une bonne bouffée d'air frais, se sentant enfin complète, elle-même. Ces murs devenaient de plus en plus oppressants, insupportables. Le monde de dehors lui semblait bien moins hostile, et c'était probablement pour cela, qu'elle fuyait sa maison par tous les moyens. Betty avait plusieurs activités extra-scolaires, dont le journal, ainsi que l'équipe des pompom girls, où elle se sentait étrangement à sa place. Elle avait tout simplement la soif d'être ailleurs, et de ne plus supporter les éternelles jérémiades de ses parents.

Une fois qu'elle eut pénétré les lieux de son cher lycée, elle se dirigea automatiquement vers son casier pour prendre ses affaires de la matinée. Betty commençait par une heure de mathématique, et elle ne put s'empêcher de soupirer à cette idée. La blonde était une littéraire, et bien qu'elle ne soit pas complètement nulle dans cette matière, elle devait admettre que ce ne demeurait point sa préférée. Elle regarda pendant un instant autour d'elle, à la recherche d'un visage connu, mais visiblement, elle semblait être arrivée bien trop tôt. Betty soupira, et sursauta légèrement lorsqu'on vint lui tapoter l'épaule, se retournant vivement. L'on pourrait croire qu'elle était devenue complètement parano, et c'était peut-être le cas. Cependant, elle se figea en apercevant son agresseur, n'écoutant à peine ce qu'il avait commencé à dire. « Je... » Ce n'était certes pas très éloquent, mais en cet instant, elle n'avait su trouver mieux. « Wow...qu'as-tu fait à tes cheveux ? Enfin ce n'est pas si moche ! Mais le blond ne te va pas au teint. » Peut-être que Jughead essayait un nouveau truc, et dans le fond, elle n'était personne pour le juger. Betty le toisa sous toutes ses coutures, ce qui pourrait paraître furieusement impolie. « Je suis désolée, je t'ai pris pour quelqu'un d'autre... » La blonde secoua légèrement de la tête, trouvant néanmoins la ressemblance des plus troublantes. Si elle ne connaissait pas Jughead depuis sa plus tendre enfance, elle aurait sûrement juré qu'il était son jumeau. « Que disais-tu, avant que je te fasse mon numéro de cinglée ? » Finit-elle par demander, supposant que s'il l'avait abordé, c'était bien pour une raison.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DEAR WRITINGS : 213
FIRST STEP IN : 09/01/2018
MIRROR : Dylan Sprouse
IDENTITY : 2981 12289 0
TWIN(S) : Toni Topaz & Bones Lazaroff
INVENTORY : Un calepin et un crayon pour dessiner, un briquet et un peu de monnaie.
Golden Youth

MessageSujet: Re: LYS&BETTY ◊ smells like a freakshow   Jeu 8 Mar - 17:51

Smells like a FreakshowQui lui a demandé son avis, à celle là ? Certainement pas moi. Puis je ne vois pas en quoi mon blond ne me va pas au teint. C'est ma couleur naturelle, je n'en ai jamais eu d'autre et je ne compte pas en changer. Moi je me trouve que mes cheveux sont parfaits comme ils sont. Je ne prends pas la peine de l'envoyer bouler, bien que j'aurais pu lui balancer quelque chose de bien piquant que je n'aurais pas forcément pensé pour de vrai. Ouais. Ce qui a failli sortir de ma bouche c'est un : « toi c'est ta face qui te ne te pas va au teint », mais… Je crois qu'on me prend déjà suffisamment comme ça pour quelqu'un de pas civilisé. J'évite, même si ce n'est pas si facile de se laisser critiquer gratuitement sans rien dire.
Et finalement, cette fille m'apprend qu'elle m'a pris pour quelqu'un d'autre. Ca me fait soupirer profondément tandis que je me pince l'arrête du nez pendant un instant. Et puis je me remets à la regarder, passant totalement à côté de sa question pour reprendre la parole :

« Attends. Tu vas me dire qu'il y a vraiment quelqu'un qui me ressemble au point qu'on puisse nous confondre dans cette école ? » lui demandais-je. « Parce que je crois que ça expliquerait bien des choses... »

Si elle m'a simplement balancé que ma couleur de cheveux ne va pas au teint comme si j'avais effectué un changement brusque à ce niveau là, d'autres m'ont parlé comme s'ils me connaissaient, me donnant des petits surnoms tous les plus débiles les uns que les autres. Vraiment. J'ai cru que j'étais tombé dans un nid de tarés complètement crétins, mais… Au final, peut-être bien qu'ils ne sont pas si fous que cela ?

« Est-ce que je ressemble à l'élève le plus bizarre qu'il y ait ici ? »

C'est à se demander au vu de comme je me fais traiter par les autres. Mais… Au fond, peut-être que je lui ai pris sa place d'élève bizarre, à l'autre. Je ne dois pas avoir l'air très malin à ne pas du tout comprendre ce qu'on me dit et à toujours avoir l'air perdu.

© CRIMSON DAY ♦️ 367 mots



BECAUSE DAYS COME AND GO, BUT MY FEELINGS FOR YOU ARE FOREVER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beforethethunder.forumactif.com/t255-lys-tu-crois-gerer-m
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: LYS&BETTY ◊ smells like a freakshow   

Revenir en haut Aller en bas
 
LYS&BETTY ◊ smells like a freakshow
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANATOMY OF A MURDER :: Take a cup of tea :: The world of dead people :: RPG-
Sauter vers: