Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 JJ + Poor Unfortunate Souls

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: JJ + Poor Unfortunate Souls   Mar 27 Fév - 0:44

Gives you HellI wake up every evening With a big smile on my face And it never feels out of place. When you see my face Hope it gives you hell.Ce journée n’était pas fun. Quoique elle avait commencé par l’être. Maman avait fait des Pancakes ce matin. Personne ne savait trop pourquoi, mais du coup, on avait pris notre petit déjeuner en famille et ça avait été super sympa. J’adorai quand mes journées commençaient comme ça. Surtout qu’après, le prof de math nous avait rendu un examen qu’on avait passé la semaine dernière et j’avais eu la moyenne quoi ! Ce n’était pas exceptionnel, mais pour moi oui. Et le prof aussi avait été assez étonné. Pour le coup j’étais super fier, je n’avais pas bosser comme un malade en vain. Il faudrait que je pense à remercier Castiel pour ça.

Cependant, en parallèle, ça faisait quelques jours que mes potes ne me parlaient plus et même m’évitaient carrément. Autant vous dire que l’ambiance aux entraînements n’était pas top. J’étais la mascotte, mon devoir c’était d’encourager l’équipe à donner tout ce qu’elle a. Mais à chaque fois que j’ouvrais la bouche, il y avait quelqu’un pour me dire de la fermée et… Et ben ce n’était pas top. Et ce petit manège durait depuis que Castiel était venu me chercher à la fin des cours et qu’il avait menacé deux des gars de l’équipe pour m’avoir embêté.

Je ne pouvais pas en vouloir à Castiel. Parce que ces gars… Ben ils m’avaient vraiment fait un sale coup et c’était mérité. Mais je n’avais jamais voulu que toute l’équipe se retourne contre moi. Je me retrouvais affreusement seul, et je n’aimais pas ça. J’avais beau essayé d’aller vers tout le monde, comme d’habitude, j’avais l’impression que plus personne ne voulait m’adresser la parole. Alors, je savais que j’étais agaçant et collant, mais jusqu’alors ça n’avais jamais dérangé personne.

Bref, c’était le genre de truc qui me foutait un peu le moral dans les chaussettes. Mais je tenais le coup. Et je me disais que si ma journée était pas top, ma soirée serait mieux et demain aussi. La sonnerie annonçant la fin du dernier cours venant de retentir, je ne m’attardais pas et alla rejoindre mon casier pour y ranger quelques affaires avant de rentrer à la maison. J’étais plutôt pressé de rentrer, pour une fois que je n’avais pas entraînement. Mais je ne pu m’empêcher de m’arrêter un instant en entendant quelques gars de l’équipe passer derrière moi, je me retournais en espérant qu’ils viendraient me parler mais… non… Ils étaient en train de se marrer, et ils bousculèrent un type qui n’avait rien demandé à personne.

Etant donné que cette scène avait eu lieu juste devant moi, je ne pouvais pas rester sans rien faire. Les gars de l’équipe avaient continué leur chemin comme si de rien n’était. Je grimaçai en les regardant avant de m’approcher du gars qu’ils avaient heurté.

- Hey, ça va ?

Je connaissais ce gars. Tout du moins de vu. Je savais que les mecs de l’équipe ne l’aimait pas trop. Puis il était aussi tristement populaire pour ressembler étrangement à Jughead Jones, le gars qui écrivait des articles dont le père était à la tête des Southside Serpents et… Et bref, il y avait eu plein d’histoire autour de lui, Betty Cooper, Archie Andrews et Veronica Lodge ces derniers temps. Ouais, je sais, ça ne me concernait pas. Mais j’avais pas pu m’empêcher de me tenir au courant.
© 2981 12289 0

HRP : Je changerai les gifs et la vidéos du code plus tard, sorry...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JJ + Poor Unfortunate Souls   Sam 10 Mar - 17:22

Poor Unfortunate SoulsJe n'ai jamais eu autant hâte de voir les week-ends arriver que depuis que je suis entré dans cette école. Sans être du genre à adorer les cours plus que sa propre vie, j'aimais bien l'école à la base. Lorsque je vivais à Greendale, même si je ne faisais pas forcément partie des personnes les plus populaires de l'école, au moins on me laissait tranquille. Je ne me faisais pas insulter ni bousculer. J'avais totalement le droit d'exister. Ici… Tout est plus compliqué. Tout est plus fatigant, pour ne pas dire carrément épuisant. Les cernes que je me traîne sous les yeux depuis des années n'ont jamais été aussi lourdes, j'te jure. Je dois avoir l'air d'un vrai junkie, et ça ne doit pas aider les autres à me trouver plus correct. Au milieu de ceux qui ne jugent que par les apparences et le style… Je suis définitivement mal barré. Je n'entrerai jamais dans leur moule et… Je ne compte même pas essayé de le faire. Je ne me détache pas de l'espoir qu'un jour, j'aurais la paix. Ou je l'obtiendrais de force s'il le fait. Un jour. Un jour mais pas aujourd'hui. Je me contente de suivre du regard ces abrutis qui m'ont heurté violemment en ricanant comme des débiles, s'éloignant par la suite comme si rien ne s'était passé. Je soupire, blasé. Un peu heurté à force, j'avoue. Je comptais juste passer à autre chose et me barrer pour rentrer à la maison, mais une voix venant de tout près m'a fait lever les yeux. Sur l'instant, j'ai pensé que cette voix s'adressait à quelqu'un se trouvant tout près de moi… Mais non. Un garçon un poil plus petit que moi avec un corps paraissant long et fluet venait vraiment de me demander que ça allait.

« Ouais. Merci. »

Je me sens juste carrément gavé mais… Que veux-tu ? Ce mec n'y pourra absolument rien, pas vrai ? Je vais pas me plaindre à lui, il est pas là pour ça. J'vais pas le prendre pour un thérapeute.

« C'est gentil de t'en inquiéter. »

Je n'ai pas de raison de ne pas me montrer sociable avec lui, c'est l'une des perles rares qui ait le mérite de s'adresser à moi de façon purement normale sans me traiter de « Jughead », « Suicide Squad », « Donnie Darko » ou je ne sais trop quoi encore. J'apprécie réellement, même si je n'affiche pas de sourire pour le lui montrer. Je suis loin d'être le type le plus souriant et jovial du monde, mais ça ne fait pas de moi un monstre, pas vrai ?

« Comment tu t'appelles ? Moi c'est Lysandros. »


Peut-être bien qu'il va vaquer à ses occupations, s'en aller et qu'on ne se reparlera plus jamais, mais… J'avoue que je me sens pas mal seul ici, je n'ai pas eu la chance de me lier à des tas de personnes ni encore de développer de fortes amitiés et bien que je supporte la solitude la plupart du temps… Au bout d'un moment ça commence à se faire lourd. Du coup je tente un peu le coup, l'air de rien. Mais s'il se barre, je ne forcerai pas les choses.

© CRIMSON DAY ♦️ 534 mots
Revenir en haut Aller en bas
 
JJ + Poor Unfortunate Souls
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANATOMY OF A MURDER :: Take a cup of tea :: The world of dead people :: RPG-
Sauter vers: