Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 FREYA ♦ Sometimes, things happens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: FREYA ♦ Sometimes, things happens.   Jeu 10 Mai - 18:57

Sometimes, things happensBon.. Je crois bien que je suis totalement perdu. Super. Ma vie c’est vraiment de la merde. Pour une fois que j’avais envie de rentrer chez moi, il a fallu que je me perde. Et qu’il pleuve, et qu’en plus, j’ai l’impression de congeler sur place.
Le mexique me manque, le soleil me manque. Pourquoi est ce qu’il a fallu que ce type nous emmené ici ? Sérieux j’ai l’impression de me retrouver dans l’antarctique tellement on se les gèle ici. Je pousse un soupir. Je regarde autour de moi. j’aurais pas dû essayer de rentrer par un autre chemin, parce que maintenant, je sais pas ou je dois aller. Je vais que je suis devant un bar. Le quoi ? White Wyrm ? Drôle de nom. Je suis pas assez calé en anglais pour savoir s’il a une réel signification par contre. Enfin, si, c’est quelque chose de blanc mais.. Oh au pire, qu’est ce que je m’en fiche franchement.. Peut être que je devrais entrer dedans et demander mon chemin.. Mais quand je vois toutes les motos devant.. Je me dis que ça doit être un bar plein de motard et ça me flippe plus qu’autre chose, alors au final j’ai pas masse envie de rentrer. Je crois que je préfère finir tremper jusqu’au os plutôt que de me faire casser la gueule parce que, maladroit comme je suis, j’aurais fait une gaffe. Mais du coup. C’est pas ce genre de chose qui va m’aider à rentrer chez moi. Je pousse un soupir, je relève les yeux vers le ciel, il commence à faire bien nuit en plus, c’est pas possible. Je vais encore moins m’y retrouver.. Et bien sur, mon portable a rendu l’âme. Sinon, je m’en serais déjà aidé pour rentrer chez moi.. C’est vraiment pas mon jour.. Qu’est ce que donnerais pas pour tomber sur quelqu’un que je connais et qui pourrait comprendre quand je parle espagnol. Non parce que je peux pas demander à n’importe qui, déjà, j’en serais pas capable parce que je déteste parler aux gens que je connais pas, et en plus.. Mon anglais est tout de même des plus approximatif.

Enfin, j’ai fini par me dire que j’allais me remuer un peu. J’ai poussé un soupir et me suis mis à marcher. Enfin, du moins j’ai essayé, j’avais à pein fait quelques pas que je suis rentré dans quelqu’un. Et bien sûr, il a fallu qu’avec l’elan que j’avais pris, puis la surprise que je contrôle rien et que je tombe par terre. Et avec la personne bien évidemment, sinon c’est pas drôle quand même. Moment de panique. Je me suis redressé directement et j’ai regardé la personne, une jeune femme. « Dios mio. Como estas ? No tienes nada ? » Merde. L’espagnol, forcément.. « Euh.. Pardon.. Tu vas bien..? Je t’ai pas fait mal..? » Je tente, je suis pas sûr que ce que je dise soit très cohérent, mais je me vois mal lui faire tout un roman d’excuse si elle n’en comprends pas un mot.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DEAR WRITINGS : 21
FIRST STEP IN : 01/05/2018
MIRROR : Tasya Teles
IDENTITY : Chup'
INVENTORY : son portable, un paquet de clopes, quelques briquets, un stylo, un rouge à lèvre, les clés de sa bécane
The Call Of Crimes

MessageSujet: Re: FREYA ♦ Sometimes, things happens.   Ven 11 Mai - 0:31

♛ sometimes things happen
You thought you could go free but the system is done for. If you listen here closely there's a knock at your front door. blood // water - grandson

▼▲▼

La pluie s'abattait bruyamment sur les toits des immeubles, sur les trottoirs, sur la carrosserie des voitures et des motos parquées devant le bar. Le soleil déclinait lentement au-delà des constructions, mais ce dernier était à peine visible en raison des épais nuages qui avaient décidé de dissimuler le ciel.
Freya poussa la porte de derrière du Whyte Wyrm. Elle avait sa soirée de libre mais vu le temps, autant dire qu'elle aurait préféré rester derrière le bar à servir les membres de son gang. Malheureusement, ces soirées libres étaient rares. De ce fait, il lui était rare de refuser lorsqu'on lui offrait sa soirée. Ajustant son blouson, elle n'attendit pas une seconde de plus avant d'allumer une cigarette. Elle se collait contre le mur, ce dernier abritant de l'averse en raison du toit du bâtiment à quelques mètres de haut. La lueur de la clope scintillait dans la petite ruelle sombre, le genre d'endroit dans lequel on n'aime pas traîner habituellement. Mais Freya, elle en avait l'habitude. C'était ce qu'elle avait toujours connu, et ce pourquoi elle s'était entichée.

Après quelques bouffées de son air nocif mais si apprécié après des heures de travail, elle prit une grande inspiration du vent frais qui berçait ses mèches brunes. D'un geste maîtrisé, elle lança le mégot de cigarette dans une flaque à proximité. Resserrant sa veste  à l'effigie des Serpents, elle enfouit ses mains dans ses poches et traversa sa ruelle tranquille pour rejoindre la rue attentante. Cette dernière était faiblement éclairée par des lampadaires aux ampoules tremblantes. Ce quartier n'était vraiment pas des plus chaleureux, mais Freya avait toujours vécu dans ce genre d'endroit. Déjà quand elle vivait à LA, il n'était pas rare que des crimes se déroulent juste sous ses fenêtres. Riverdale avait beau être plus tranquille, le fait que deux gangs y règnent en maître ne la rendait pas forcément plus sûre.
L'inconvénient des vestes des serpents était qu'elles ne possédaient pas de capuchon. Plutôt un sacré point négatif lorsqu'il pleut pareillement. De ce fait, dès que la brune arriva dans la rue principale, elle se retrouva à l'assaut de la pluie. Ce qui ne manqua pas de la faire ronchonner. Elle ne s'arrêta cependant pas, accélérant le pas. Mais quelque chose l'intrigua. Un jeune homme, dont la physionomie ne lui rappelait rien, se tenait devant le bar. Il semblait l'observer, son regard passant de l'insigne aux motos parquées devant. Qu'est-ce qu'il foutait là lui ? Il avait l'air totalement paumé et Freya inscrivait dans sa tête tous les visages qui lui étaient donnés de rencontrer dans la ville, même si elle ne connaissait pas le nom de la personne. Et ce gaillard, non, rien à faire, il ne lui rappelait rien. D'ailleurs, elle comptait bien en faire son affaire. Autant dire qu'il tombait à pic: elle qui n'avait rien à faire de sa soirée...

Il se remit en marche au bon moment et Freya ne manqua pas de lui rentrer dedans à peine avait-il fait deux pas. C'était non sans mettre un peu de force dans son coup d'épaule et il en tomba à la renverse. Mais elle n'aurait pas pensé qu'il en aurait été de même pour elle. Elle s'écroula le dos dans une flaque. Aussitôt, le gars se redressa et baragouina quelques mots en espagnol. Hormis "hola qué tal", Freya ne connaissait strictement aucun mot dans cette langue. Le maladroit dû le remarquer puisqu'elle s'exprima ensuite en anglais, mais avec un fort accent latino. Il s'excusait ce con. Il aurait eu meilleur temps de prendre ses jambes à son cou. Qu'est-ce que tu fous ducon ?! grogna-t'elle. Ah oui là, autant dire qu'il l'avait bien froissé. Elle se releva elle aussi, complètement trempée par la flaque qu'elle venait de se ramasser. Mais quelle belle soirée. J'te conseille clairement de dégager. Et c'était rare qu'elle donne des conseils.


CODAGE PAR AMATIS



@Javier Sánchez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: FREYA ♦ Sometimes, things happens.   Mar 15 Mai - 16:36

Sometimes, things happensComme toujours, je fais de la merde. C’est pas possible.. Elle me parle, elle parle vite, elle parle fort. Elle m’agresse je le sais, mais impossible de comprendre ce qu’elle me dit. “Ducon” ? C’est quoi ça encore ? “Dégagé” ? Pas la moindre idée de ce que ça peut bien signifier, alors même si elle l’a conseillé. Je vais pas pouvoir le faire, forcément, j’suis un peu trop paumé pour comprendre. Quelle idée de m’avoir traîné ici sans que je parle bien l’anglais je te jure. Je me suis relevé, je me suis senti tellement coupable quand j’ai vu qu’elle était toute mouillée. Quelle idée aussi de venir vers moi sans prévenir.. Je veux bien dire que c’est de ma faute, ma maladresse sans limite encore et toujours. Mais quand même.. Quand on vient vers quelqu’un, on l’interpelle, du moins ça me semble parfaitement logique quoi.. « Est ce que ça va ? » Elle m’a répondu, et j’aurais du mal à me motiver à bouger tant qu’elle m’aura pas dit qu’elle va bien.

Il continue de pleuvoir. Je me dis qu’au final, même si je suis pas tombé dans une flaque je suis aussi trempée qu’elle. J’ai jamais aimé la pluie, enfin, du moins quand je suis dessous et qu’il pleut à ce point là. C’est quand même hyper embêtant. Peut être que j’aurais du me mettre à l’abri sous un préau, j’aurais pu avoir l’air paumé à l’abri. Quand j’ai vu que la pluie s'intensifiait encore, voir même que des petits glaçons tombaient du ciel j’ai attrapé le bras de la jeune femme pour courir nous mettre à l’abri. Je sais pas ce qu’il se passe, mais ça me fait penser à la fin du monde, clairement.. C’est juste pas possible un truc pareil. J’avais jamais vu un truc pareil. « Il se passe quoi ? » Au mexique, on a pas ça hein. Alors je sais que c’est pas de la neige parce que j’en ai vu à la télé quand même. Mais ça, jamais. J’ai tendu le bras et j’ai regardé le petit bouts de glace me tomber dans les mains. J’avoue que j’ai totalement mis de côté le fait que cette fille était visiblement très énervée contre moi. Limite si je l’ai pas oublié en fait. « Comment ça s’appelle ? »
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DEAR WRITINGS : 21
FIRST STEP IN : 01/05/2018
MIRROR : Tasya Teles
IDENTITY : Chup'
INVENTORY : son portable, un paquet de clopes, quelques briquets, un stylo, un rouge à lèvre, les clés de sa bécane
The Call Of Crimes

MessageSujet: Re: FREYA ♦ Sometimes, things happens.   Mer 23 Mai - 18:31

♛ sometimes things happen
You thought you could go free but the system is done for. If you listen here closely there's a knock at your front door. blood // water - grandson

▼▲▼

Freya avait tout de la bonne peste qui venait de se faire avoir à son propre jeu. Après coup, elle espérera que personne ne l'ait vu dans une telle situation. La plupart des gens du coin la connaissaient, surtout si proche du bar des Serpents, et se seraient saisis de cette occasion pour se moquer d'elle. Ce qu'elle aurait encore moins supporté. D'un point de vue extérieur, cette rencontre avec ce jeune espagnol avait tout l'air d'une mauvaise blague. Cet inconnu ne devait même pas savoir dans quel coin il avait foutu les pieds... Il avait tout l'air d'un petit touriste perdu sous la pluie. Freya n'était pas du genre à avoir de la pitié, et encore moins dans son état: trempée jusqu'aux os.

Et ce petit jeune, en plus de tout ça, ne parlait pas un brin d'anglais. Il regardait Freya avec de grands yeux écarquillés. S'il était déjà débutant, le langage de la brune ne  l'aiderait pas à faire des progrès. Elle serra le poing et s'apprêta à tourner les talons pour rentrer chez elle lorsque la pluie prit plus d'ampleur. Ca n'était plus des gouttes qui leur tombaient sur la tête, c'était un vrai déluge. Elle sentait déjà l'eau couler dans sa nuque, traverser ses chaussures, elle frissonna. A cause de la pluie ou de la rage, peu importe. Elle n'eut pas le temps de faire un pas que déjà le maladroit lui attrapait le bras. Les deux jeunes gens furent à l'abri, mais la jeune femme n'avait clairement aucune envie de rester là. Pourtant, elle se disait qu'il valait mieux s'abriter le temps que la tempête s'arrête. Même si cela devait être dans une mauvaise compagnie.

Le ciel s'assombrit plus encore. Les nuages devinrent noirs. La forte averse se mua peu à peu en petits grêlons. C'était rare, certes, mais tout le monde habitant à Riverdale avait déjà eu l'occasion de rencontrer cet effet météorologique. Dans tous les cas, cela n'annonçait rien qui vaille: la tempête allait durer longtemps encore, à son plus grand regret. Pourquoi elle n'avait pas simplement tracé sous la pluie toute à l'heure, plutôt que de s'amuser à titiller les nerfs d'un petit perdu qui s'extasiait devant des grêlons ? Sa question suffit à révéler à Freya qu'il ne venait clairement pas d'ici.
Le gars avait un grêlon dans la paume de sa main et le regardait fondre à vue d'oeil à cause de la chaleur diffusée par son corps.  C'est des grêlons. Pourquoi ils étaient là par contre, elle en savait foutrement rien. Elle n'avait pas été assez attentive en cours pour se rappeler ça. Elle tendit la main sous le porche, attrapa une petite boule de glace. Ca n'était pas une grosse grêle, heureusement. Ca épargnerait sa pauvre moto laissée à l'extérieur. Elle n'était pas assez grosse pour faire des dégâts. Elle lança celui qu'elle avait ramassé à la tête du petit perdu. Fallait bien s'occuper le temps que ça se calme non ? Eh puis, il avait l'air à l'ouest, alors peut-être que ça le ramènerait parmi nous !

CODAGE PAR AMATIS



@Javier Sánchez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: FREYA ♦ Sometimes, things happens.   Dim 27 Mai - 22:14

Sometimes, things happensDécidément, c’est totalement déroutant de venir vivre dans un autre pays. Franchement, le climat est totalement différent de ce que je pouvais bien avoir chez moi.. Je pousse un soupir. Comment on peut s’habituer à ce froid. Moi j’aimais le soleil que j’avais chez moi quoi.. J’ai juste tellement envie de rentrer à Veracruz. la vie la bas me semblait tellement plus belle. Plus simple. Puis j’avais pas à suivre des cours, et ça vraiment c’est un truc que je regrette. Les cours au lycée, ça n’a pas le moindre intérêt pour moi quoi. Puis c’est quoi ce bordel. Des glaçons qui tombent du ciel. On aura tout vu.. La météo dans cette ville est tout ce qu’il y a de plus surprenant pour quelqu’un qui vient du mexique comme moi.
Quand j’y pense, j’ai pas mal perdu mon bronzage déjà.. Si ça se trouve, ça se voit même plus trop. OU alors juste un peu moins qu’avant.. C’est nul, moi j’aimais bien..
Enfin bref. On était à l’abri, c’était déjà une bonne chose.. J'espérais juste que ça allait pas trop durer. J’avais une envie folle de rentrer.. C’est qu’il fait froid. Mais bon, j’étais assez curieux de voir ce que c’était ça, et elle m’a éclairé quand je lui ai demandé. « Je suis pas d’ici, j’avais jamais vu un truc pareil.. » J’imagine qu’elle doit s’en douter, je pense pas qu’elle soit aveugle quoi.. 9a se voit à des kilomètres que je viens pas de Riverdale, et surtout, ça s’entends. « Des grêlons. » J’ai essayé de répéter, mon accent assez prononcé me donne l’impression de ne pas avoir dit le même mot, c’est dingue. J’ai été surpris qu’elle me lance l’un de ses fameux grêlons au visage. Mais ça m’a fait rire. J’ai tendu les mains pour en attraper quelque uns et j’ai fait la même chose, je les ai jeté vers la jeune femme. Puis je l’ai regardé après l’avoir fait. Elle était trempée jusqu’au os à cause de moi.. Je me sentais bête. Ma maladresse légendaire commençait à s’attaquer aux autres.. « Tu as froid ? » Je lui ai demandé simplement avant de me dire qu’en fait, avec le vent et ses habits mouillés, elle avait forcément froid en fait.. J’ai secoué la tête avant de retirer lentement ma veste. Elle était sèche, un peu plus que celle de la jeune femme. Alors je me suis approché d’elle et je lui ai posé sur l’épaule. Parce que je lui laisse pas vraiment le choix. « T’es trop mouillée, tu vas être malade. » Ça serait bête quand même. Surtout qu’être malade c’est quand même vraiment nul. Alors je préfère me l’imposer à moi. « Qu’est ce que c’est ce bar ? » J’ai fini par demander à la jeune femme. J’étais curieux, je m’étais encore jamais retrouvé devant cet endroit qui pourtant n’est pas bien loin de chez moi.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: FREYA ♦ Sometimes, things happens.   

Revenir en haut Aller en bas
 
FREYA ♦ Sometimes, things happens.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANATOMY OF A MURDER :: a walk in riverdale :: The enigmatic south side-
Sauter vers: