Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 Eclats contrastés - Allen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
DEAR WRITINGS : 21
FIRST STEP IN : 01/05/2018
MIRROR : Tasya Teles
IDENTITY : Chup'
INVENTORY : son portable, un paquet de clopes, quelques briquets, un stylo, un rouge à lèvre, les clés de sa bécane
The Call Of Crimes

MessageSujet: Eclats contrastés - Allen   Mar 22 Mai - 23:08

♛ éclats contrastés
La vie est faite de choix, certains que l’on regrette, certains dont on est fier. On est ce que l’on choisit d’être. graham brown

▼▲▼

Quoi de mieux qu'un day off pour profiter un peu du week-end ? Ces jours étaient si rares qu'ils se contaient sur les doigts d'une seule main. Mais Freya ne s'en plaignait pas. Au contraire, elle avait besoin d'argent et elle appréciait son travail. En réalité, elle ne pouvait pas rêver mieux. Cela lui assurait une place importante au rang des Serpents. Tout le monde la connaissait et elle connaissait tout. Réelle petite fouineuse, elle appréciait tout particulièrement se déplacer innocemment derrière son comptoir à l'écoute des ragots les plus croustillants. Mais parfois, cette atmosphère pouvait s'avérer lourde. Toujours sous pression, sous écoute, les courtes pauses clopes ne suffisaient pas. Il fallait des breaks plus longs pour qu'elle puisse vraiment se reposer. Et encore fallait-il qu'elle reste à son appartement pour dormir... Ce qui était rarement le cas. Elle vivait seule et n'approuvait pas cela, alors elle sortait. A n'importe quelle heure de la nuit, dès que l'ennui se fait ressentir. Ou pas seulement l'ennui d'ailleurs... Le manque de compagnie ou la recherche d'un homme pour la nuit étaient ses principales activités nocturnes lors de ses jours de congé.

Enfilant un blouson basique, elle choisit de ne pas se montrer en tant que Serpent cette nuit-là. Le besoin d'anonymat prenait peu à peu sa place et même si sa tête était loin d'être inconnue de la plupart du Southside, elle appréciait rester incognito des autres. Elle portait sous sa veste un haut des plus moulant au décolleté gourmand, tout comme son pantalon qui marquait joliment ses formes. C'était ainsi qu'elle sortait Freya, encore et toujours, à la recherche d'aventures d'une nuit. Elle ne voulait pas s'attacher, pas encore. Elle avait le temps pour penser à tout ça.
Elle emporta son argent, son portable et ses cigarettes et la voilà, qui déjà, dévalait les escaliers de son immeuble craquant et miteux. Elle s'alluma d'ailleurs une clope le temps du trajet. Une étincelle jaillit de son briquet puis le bout du bâtonnet s'embrasa et le fumet qui s'en dégagea présagea à Freya une agréable soirée.

C'est en route, dans une rue bien calme, qu'elle entendit des voix. Des ordres. Des injures. Des coups. En tant que belle petite fouine, elle se dissimula dans l'ombre d'un bâtiment afin de paraître plus discrète et de s'assurer de ne rater aucune miette du spectacle. En s'approchant un peu, elle s'aperçut qu'il s'agissait d'une mince équipe de flics face à quelques jeunes rebels qui refusaient visiblement de coopérer. Elle roula les yeux au ciel. Les ados, ici, voulaient prouver qu'ils avaient des gros bras alors que la plupart du temps, ils ne s'attiraient que les foudres des autorités. Ils ne savaient pas s'y prendre et ne faisant pas partie d'un gang, il leur manquait souvent quelques conseils de base.
Continuant d'avancer, elle demeurait dans l'ombre. Elle ne cherchait pas forcément à se cacher, mais simplement à passer sans être remarquée. De toute manière, la lueur de sa cigarette suffisait à indiquer sa présence.

CODAGE PAR AMATIS



@Allen Kalon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DEAR WRITINGS : 9
FIRST STEP IN : 22/05/2018
MIRROR : Bob Morley
IDENTITY : /
TWIN(S) : Cheryl Blossom
The Call Of Crimes

MessageSujet: Re: Eclats contrastés - Allen   Mer 23 Mai - 19:54


Freya & Allen

J'allais encore finir tard à cause de trois petits cons. On passait dans le coin après une intervention quand on reçut la description d'une petite bande suspecte. Des dealers, a priori. J'avais pensé tout de suite aux Ghoulies, mais en arrivant sur place j'étais tombé sur trois petits brigands qui avaient tenté de fuir dans un cul de sac. Des petits malins, en somme. Ils n'avaient rien de marchands de drogue. L'un d'eux en revanche avait volé une bouteille de tequila de l'épicerie de la cinquième avenue. Il refusait de la rendre, et on lui expliquait avec des mots simples qu'on serait obligé de l'emmener au poste s'il rendait pas la bouteille. Non seulement il était mineur, mais il était aussi extrêmement borné. Je lui indiquai la faible probabilité qu'il avait de finir le secondaire en liberté avec un casier judiciaire, en précisant que dans le Southside, tu saisis ta chance d'éviter les problèmes ou tu finis dans le caniveau. Ma réplique cruelle sembla l'ébranler un peu, puisqu'il demanda ce qui se passerait s'il nous rendait la bouteille maintenant. Mon collègue répondit aussitôt qu'il prendrait son nom pour garder trace de ce vol mais ne créera pas de casier judiciaire, si tant est que ce jeune n'en avait pas déjà un. Il accepta alors, mais ce ne fut pas au goût de ses deux camarades qui commencèrent à l'insulter de tapette. Eh beh, j'étais pas prêt de rentrer chez moi. Mon collègue perdait patience, et je me demandai si je devais le laisser prendre l'un pour taper sur l'autre pendant que le troisième regarde en sachant pertinemment que son tour viendra.

Je détournai le regard un instant, alerté par une infime lueur dans le coin de mon oeil. Y avait un truc là-bas. Une petite lueur orangée surplombée par une silhouette sombre. Quelqu'un appréciait le spectacle en fumant sa clope peinard. Ou alors, c'était quelqu'un qui pensait voir les flics en train de perquisitionner des trafiquants de drogue et voulaient choper des infos pour les ramener fièrement aux chefs... nan, j'y croyais pas deux secondes. C'était moi la taupe des Ghoulies, et tous ceux concernés par la drogue dans le Southside savaient qu'il valait mieux ne pas interférer avec le gang.
- Sortez de votre cachette, ne me forcez pas à venir vous chercher, m'exclamai-je, haut et fort, en levant une main gantée en guise de signe d'interpellation.
Je me servais un peu de cette présence curieuse pour laisser mon collègue gérer les trois délinquants de pacotille. Cette journée avait été remplie d'interpellations toutes plus futiles les unes que les autres. C'est pendant ces jours-là que je me disais que j'aurais mieux fait de devenir pompier : sauver des chatons coincés dans les arbres est toujours plus intéressant que de convaincre un ado du fait que voler de l'alcool c'est pas bien.


Codage par Narja pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DEAR WRITINGS : 21
FIRST STEP IN : 01/05/2018
MIRROR : Tasya Teles
IDENTITY : Chup'
INVENTORY : son portable, un paquet de clopes, quelques briquets, un stylo, un rouge à lèvre, les clés de sa bécane
The Call Of Crimes

MessageSujet: Re: Eclats contrastés - Allen   Mer 23 Mai - 21:38

♛ éclats contrastés
La vie est faite de choix, certains que l’on regrette, certains dont on est fier. On est ce que l’on choisit d’être. graham brown

▼▲▼

L'air de rien, telle une ombre, elle se fondit dans les ténèbres procurées par les immeubles. Se collant à un mur, elle était dans un angle parfait pour garder un oeil sur la scène qui se déroulait devant ses yeux. Evidemment, sa cigarette en disait beaucoup sur sa présence mais elle ne cherchait pas à paraître invisible. Personne n'est invisible à Riverdale. Tout le monde finit toujours par éclater au grand jour. Aucun secret ne le demeure longtemps, suivi de la vérité qui se répand ensuite telle une traînée de poudre. Freya l'avait compris cela, il y a longtemps déjà. C'était pour cette raison-là qu'elle ne se cachait pas derrière un masque, qu'elle restait vraie même si c'était loin de plaire à tout le monde.
Un lampadaire à la lumière tremblotante éclairait le cul-de-sac dans lequel se déroulait l'entre vue. Un sourire narquois se dressa à la commissure de ses lèvres. Ces ados se faisaient passer pour des voyous, tout ça pour se la péter au lycée. En fait, ils se dégonflaient dès qu'on leur parlait de leur avenir incertain. Le flic n'avait pas tort: s'ils ne reprenaient pas en main leur vie rapidement, ils finiraient comme elle. Non pas que son quotidien lui déplaise, mais autant dire que si les fins de mois pouvaient s'avérer moins serrées, ça ne serait pas du refus. Y'a pas à dire, serveuse dans un bar, même en faisant des heures supp', c'était loin de rouler sur l'or. Mais bon, ça pourrait être pire. Elle pourrait ne pas avoir de clopes. Elle pourrait ne pas avoir de moto. Elle pourrait vivre en coloc. Quelle horreur. Rien que l'idée lui tira une grimace. Être contrainte de vivre avec une quelqu'un était la pire chose qui pourrait lui arriver.

Puis, tout à coup, on attira l'attention sur la brune. Elle qui pensait passer inaperçue, qui pensait que les gendarmes étaient si occupés avec ces gosses, elle se voyait repérer. Pour une fois, elle n'avait rien fait de mal. La rue appartenait à tout le monde non ? Tant qu'elle ne jetait pas son mégot par terre, ce flic ne pourrait pas lui foutre une contravention pour présence sur la voie publique. Lentement, elle tourna la tête vers son interlocuteur qui la désignait. Y'a pas photo, c'était bien à elle qu'il parlait. Elle décida donc de lui adresser un brin d'attention. Et à vrai dire, elle eut bien raison de le faire. Ce mec était canon. Le type beau brun ténébreux. Des cheveux sombres en bataille, un uniforme qui le rendait d'autant plus sexy.
Inspirant une bouffée d'air nocif, elle sortit de l'ombre en soufflant lentement, tout aussi lentement que ses pas qui l'amenaient peu à peu dans la lumière, dévoilant sa silhouette, puis son visage. J'ai fait quelque chose de mal, Monsieur l'Agent ? s'enquit-elle sur le ton de l'étonnement, le teintant probablement d'une once de provoc. Dans toute sa politesse, elle appréciait jouer avec le feu, Freya.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DEAR WRITINGS : 9
FIRST STEP IN : 22/05/2018
MIRROR : Bob Morley
IDENTITY : /
TWIN(S) : Cheryl Blossom
The Call Of Crimes

MessageSujet: Re: Eclats contrastés - Allen   Dim 27 Mai - 22:26


Freya & Allen

La silhouette s'extirpa de l'ombre, entourée d'un nuage d'insolence. Rien à voir cette fois avec un ado malin. C'était une femme, le genre de femme qui m'agaçait d'emblée car leur arrogance m'empêchait d'apprécier leur allure. Elle était provoquante et ne le cachait pas. Si son apparence hurlait le besoin d'attention, son ton lorsqu'elle me répondit confirma mon idée : cette fille était une garce. Dans le Southside, elles n'étaient pas rares. Mais des femmes avec un charisme, par contre, il n'y en avait pas beaucoup. Elle continuait de fumer sa clope comme si elle se foutait de ma gueule, et je l'aurais ignorée si mon envie de m'occuper des gamins n'était pas nulle. Mon collègue s'en occupait, me jetant entre deux répliques un regard de travers, comme s'il me demandait ce que je foutais. Je préférais parler avec la garce que de continuer d'expliquer la vie à des petits cons. Puis si on se trouvait obligés d'emmener les gosses au poste, j'emmènerais la garce avec, ça me distraiera et ça lui ôtera son sourire espiègle.

Elle pensait s'en sortir en se comportant ainsi, mais en tant que bonne taupe, si la police se chargeait pas de son cas, les Ghoulies ne se gêneraient pas. Tout à coup, j'avais bien envie de voir si elle allait faire la maligne encore longtemps. Je sentais le moment où elle écraserait sa clope par terre arriver et j'avais envie de lui supprimer son sourire. Elle jouait de son physique pour s'en sortir quand elle foutait la merde, et je trouvais ça injuste pour les personnes comme moi qui se faisaient accuser de n'importe quoi parce qu'on avait une gueule de Mexicain. Déjà, j'étais pas Mexicain. Ou peut-être que si, j'en savais rien en fait, je connaissais pas mon père, mais ma mère n'avait rien d'une Mexicaine. Elle était bien droguée, voleuse, et menteuse, mais je ne l'étais pas. Je filais des infos à un gang de trafiquants de drogue, mais c'était bien parce qu'ils étaient les seuls à s'être occupés de moi après la mort de ma mère. Et puis, fallait dire aussi qu'en étant dans la police, j'étais plus accusé de rien à part du vol des doughnuts du vieux Bill, mais tout le monde au poste savait qu'il avait honte de sa boulémie et qu'il voulait pas qu'on sache qu'il avait mangé toute la boîte.
Bref, cette fille avait dû avoir eu peu de soucis avec la police pour agir ainsi envers moi.
- C'est pas un show public, déguerpissez, lui ordonnai-je en sachant pertinemment qu'elle n'allait pas partir.
C'était une sensation vive. La confrontation était inévitable. J'étais pas sûre de vouloir l'éviter non plus. J'avais envie de comprendre pourquoi elle se rabaissait à agir ainsi.


Codage par Narja pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DEAR WRITINGS : 21
FIRST STEP IN : 01/05/2018
MIRROR : Tasya Teles
IDENTITY : Chup'
INVENTORY : son portable, un paquet de clopes, quelques briquets, un stylo, un rouge à lèvre, les clés de sa bécane
The Call Of Crimes

MessageSujet: Re: Eclats contrastés - Allen   Mer 6 Juin - 22:17

♛ éclats contrastés
La vie est faite de choix, certains que l’on regrette, certains dont on est fier. On est ce que l’on choisit d’être. graham brown

▼▲▼

Ouais, ce gars était vraiment pas mal. Rejetant la fumée de sa cigarette entre ses lèvres pulpeuses, Freya prenait tout le temps qu'il fallait pour reluquer le jeune homme de haut en bas. Ses cheveux étaient foncés, on ne pouvait pas en décrire précisément la couleur à cause du peu de luminosité. Ils étaient en bataille mais ça ne lui donnait pas un air de mauvais garçon, au contraire. Ca lui ajoutait du charme. Il y avait aussi on regard sombre, envoûtant. Si ténébreux qu'il en devenait un trou noir dont on ne parvenait plus à se détacher. Et puis sa voix masculine, grave et suave, celle d'un agent de police contre lequel on évitait de s'attirer des ennuis. Il était terriblement charmant.

Ce dernier avait totalement rejeté son attention sur Freya tandis que son collègue se chargeait des petits garnements. D'ailleurs, il ne cessait de lui jeter des regards lourds de sens. "Viens m'aider corniaud" semblait-il dire. Mais visiblement, le beau brun ténébreux accordait bien plus d'importance à la jeune femme arrogante qu'à ces gamins. Ca n'était pas pour lui déplaire. Elle voyait dans le regard du flic une certaine impatience et à la foi il était bien heureux que la brune se soit plantée là. Ca lui évitait de passer une soirée inutile. Et puis, Freya était bien plus agréable à regarder non ? Dans tous les cas, ça ne serait pas elle qui dirait le contraire.
Déguerpir ? C'était là que ça devenait intéressant. Fronçant, faisant mine de ne pas comprendre, elle termina sa cigarette et la lança. Elle termina son vol plané dans une flaque d'eau à quelque pas de là. Recrachant sa fumée, se mettant sur la pointe des pieds, elle chercha à comprendre ce qu'il se passait dans le dos de l'agent. Alors qu'en réalité, elle savait parfaitement. Enfin, pas dans les moindres détails, mais ces petits jeunes avaient voulu faire les mâlins et ils s'étaient fait choper comme des débutants. Pf, pathétique.
-Qu'est-ce qu'il se passe derrière vous... Elle baissa les yeux sur le torse de... Agent Kalon ? La fouine avait réussi à dénicher le nom du beau gosse. Nous étions sur une bonne piste. Quel prénom pouvait-il porter ? Michael ? David ? Elle n'avait aucune info sur lui et voilà qu'elle lui inventait déjà une vie.
Puis, après quelques secondes à chercher par-dessus l'épaule du policier, elle se remit sur ses pieds. Vous ne préférez pas boire un verre pour fêter la fin de la semaine ? C'est moi qui offre. Freya était la fille la plus radine du monde. En même temps, elle ne croulait pas sous l'argent. Mais si elle pouvait tirer ce joli flic de son pétrin, elle acceptait de lui payer un verre. Ou peut-être deux. Non pas qu'il l'intéressait, mais simplement que Freya appréciait passer du temps en compagnie de personnes agréables à regarder. Après, si ça allait plus loin, ça ne dépendait pas que d'elle.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Eclats contrastés - Allen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eclats contrastés - Allen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allen Iverson au bic noir
» Général Skandor Akbar décédés et décés de NightMare Ted Allen
» Match Point de Woody Allen
» info tournevis allen
» [RECYCLAGE]air subway sculpture de Joshua Allen Harris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANATOMY OF A MURDER :: a walk in riverdale :: The enigmatic south side-
Sauter vers: