Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERMÉ

Partagez | 
 

 CHERYL ♦ You're trying to kill me ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: CHERYL ♦ You're trying to kill me ?   Sam 12 Mai - 4:10

You're trying to kill me ?Cheryl & JavierJe m’y fait pas au changement. C’est vraiment pas possible. Je me perds constamment dans ce lycée et j’ai l’impression que tout le monde me regarde comme si je venais d’une autre planète, c’est vraiment pas possible. Je viens d’un autre pays, okay, mais est ce que c’est une raison pour qu’on me juge comme ça. J’ai l’impression constante qu’on se moque de moi. Mais je suis un peu parano j’imagine. Mais bon, il n’empêche que c’est en partie à cause de ça que j’ose pas vraiment pas parler. Ca et le fait que je parle anglais comme un mexicain. Ps super bien, ou alors avec un accent de la mort.
J’avais fini les cours, enfin, j’allais pouvoir rentrer chez moi. C’est tout ce qui pouvait bien me faire envie. J’ai rangé mes affaires, j’ai regardé les gens de ma classe. Ca non plus, je m’y fait, me retrouver avec des gens de deux ans de moins parce que je suis jamais allé au lycée avant. Du coup, raison de plus que tout soit vraiment difficile pour moi. Ca tiendrait qu’à moi, je viendrais pas ici et je me consacrerais à mon boulot. Je pense que ça serait quelque chose de plus constructif. Mais ma mère veut que je profite de cette nouvelle vie pour suivre des cours et pouvoir faire quelque chose de ma vie. Si seulement elle savait à quel point ça me tentais pas. Franchement, la seule chose qui pourrait me faire envie dans ce lycée, c’est rejoindre les River Vixens ou alors traîner avec Enrique, mais l’un des deux, je peux pas le faire et l'autre.. Eh bien.. Enrique est pas toujours là pour me tenir compagnie et m’écouter me plaindre.
Je suis sorti de la salle, je me suis mis à marcher en regardant le sol devant moi. Je me sentais tellement blasé sérieux. J’ai poussé un soupir et j’ai balancé mes affaires dans mon casier et je l’ai refermé rapidement avant de m’appuyer contre celle ci. Puis je suis sorti du lycée, j’avais qu’une envie, rentrer chez moi. Mais quand j’allais passé la porte, quelqu’un l’a poussé avec violence et.. Je me la suis bouffé dans la gueule. Oh putain mon nez. Je me suis reculé de quelques pas après avoir poussé un petit cri et me suis vite tenu le nez avant qu’il ne se mette à pisser le sang et j’ai regardé la personne qui avait poussé la porte. Une fille rousse que j’avais déjà pu croiser dans les couloir.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DEAR WRITINGS : 63
FIRST STEP IN : 15/04/2018
MIRROR : Madelaine Petsch
IDENTITY : Silver
Golden Youth

MessageSujet: Re: CHERYL ♦ You're trying to kill me ?   Lun 14 Mai - 17:52


You're trying to kill me ?

La porte d'entrée du lycée, il fallait la passer avec classe. Ce n'était pas donné à tout le monde et, à vrai dire, j'étais la seule capable d'assumer un tel acte. L'élément à prendre en compte avant de faire cette action, c'était cette petite vis trop serrée qui empêchait la porte de s'ouvrir avec souplesse. Il fallait donc pousser la porte avec suffisament de force pour pouvoir entrer en une poussée.
Je me sentais toujours mieux lorsque je passais cette porte. Du moins, la plupart du temps, je me sentais plus forte, car à Riverdale High, personne ne pouvait m'atteindre. Je quittais ma maison hantée pour venir courir les sols luisants du lycée, sur lesquelles étaient laissées des marques grisâtres par les talons qui se tournaient sur mon passage. On ne m'admirait pas ici, contrairement à ce que les nouveaux heureux élus de RH pouvaient penser. Je n'étais pas certaine qu'on me craignait vraiment non plus. Disons simplement que personne ne voulait se mettre à dos une famille avec du pouvoir. L'une des familles fondatrices de Riverdale. Alors, les moqueries, les petites farces, les rumeurs... ne duraient jamais bien longtemps. J'avais appris à les faire taire en usant de mon statut. Mon statut de Riverdale's Highest Bitch in Charge durement acquis après trois ans de maltraitance de ses élèves. J'y tenais à ce statut, j'espérais pouvoir le mettre sur mon CV ensuite pour bien montrer que la rumeur sur les roux issus de Satan était vraie. Il n'y avait qu'à voir mes parents pour le confirmer. Ma mère. Il n'y avait qu'à voir ma mère. L'autre était mort. Jason aussi.

C'était un de ces moments où un déclic électrique grillait mon cerveau, où pendant une fraction de seconde le monde s'effondrait autour de moi, où je ne voyais, n'entendais, ne ressentais plus rien que le froid qui représentait désormais ma réalité. Le lycée, le statut de HBIC et le rôle qu'il m'apportait, tout ça n'existait plus, tout ça n'avait plus aucune importance. Pendant une fraction de seconde, tout me semblait ridicule, et je ne savais plus pourquoi je continuais de passer la porte du lycée chaque matin. Pendant cette fraction de seconde, ma douleur indignée hurlait à l'injustice, et cette fois, elle avait la porte sous le plat de la main. La fraction de seconde passée, je reprenais contenance.
Cette fois, ça ne passa pas inaperçu. Il avait fallu que quelqu'un s'apprête à sortir au moment où je poussais hargneusement cette porte. Il avait fallu qu'il se la prenne en plein visage. De son nez coulait un filet de sang gluant. Je ne connaissais que de vue cet élève. Je me souvenais seulement de lui qu'il portait un nom latino-américain. Je m'en voulus un instant de lui avoir causé du mal. Puis ma vie de merde me revint en mémoire et je ne me sentis même plus désolée. Comment le pourrais-je encore ? Il avait sûrement entendu parler des Blossom et de la tragédie qui entourait ce nom. Je ne préférais même pas savoir ce qu'il en pensait. Ils pensaient tous la même chose. Ils se sentaient désolés pour moi, mais pour rien au monde ils ne s'approcherait de la dernière héritière officielle encore en vie. Ils ne voulaient pas être maudits à leur tour.
- Je comprends mieux pourquoi vous ne voulez pas d'un mur. Vous avez déjà du mal avec les portes, fis-je remarquer en croisant les bras.
L'humour n'était-il pas la meilleure des défenses ?


Codage par Narja pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CHERYL ♦ You're trying to kill me ?   Mar 15 Mai - 17:13

You're trying to kill me ?Cheryl & JavierJ’ai mal, franchement très mal. J’arrive pas à penser à autre chose. Putain de merde. Puis je crois vraiment que je saigne et je déteste ça. Et bien sûr, j’ai pas un mouchoir ou un truc quelconque sur moi pour me filer un coup de main. Je pourrais toujours utiliser mon t-shirt hein. Mais franchement, j’avoue que j’ai pas forcément envie de foutre du sang dessus. Je passe le yeux pour le regarder, et en fait, c’est déjà trop tard. Ca me fait soupirer. C’est encore un truc qui va sûrement avoir du mal à partir. Foutu pour foutu, j’ai attrapé mon haut et l’ai levé pour essayer de calmer mon nez avec. C’était pas très classe et j’étais absolument contre l’idée de montrer mes abdos à quelqu’un d’autre qu’Enrique, mais j’avais pas vraiment le choix pour le coup.

J’ai fini par regarder la jeune femme qui m’a totalement fait disjoncter le cerveau. Attends. Là pour le coup, ouais, j’ai tout compris mais.. Est ce qu’elle a vraiment dit une chose pareille comme ça ? Eh bah.. Une chance pour elle que j’ai le sens de l’humour qui m’a poussé à rire très légèrement avant que ça ne me fasse mal au nez. « C’est encore quelque chose de complexe pour moi, un jour j’arriverais à comprendre comment ça marche. » L’art de se moquer de soi même, même de se clasher soi même à ce niveau, c’est un truc que je maîtrise plutôt bien. Pour être honnête, je suis le premier à le faire. Autant le faire avant les autres, disons que ça fait moins mal, ça bouffe un peu moins la confiance en soi aussi. « Est ce que tu pourrais juste me dire ou est l’endroit pour soigner avant que je me vide de mon sang ? » L’endroit ou ça se soigne. Incapable de dire comment ça se dit, j’ai totalement perdu le mot, alors j’ai été clair d’une autre façon, pas le choix. En vrai, je pense que ça s’est déjà calmé, mais j’ose pas vraiment regarder.. C’est sûrement totalement débile hein, j’en doute pas une seule secondes, mais tant pis. Je veux pas c’est tout. « Si tu pouvais m’y emmener ça serait cool même.. Tu me dois bien ça après m’avoir défoncé la face à coup de porte. » Qu’on soit clair, je lui en veut pas une seule seconde hein ! C’était un accident, elle l’a pas fait exprès.. « T’as un prénom ou tu préfères que je t’appelle casseuse de nez professionnelle ? » Quelque chose qui lui ira très certainement à ravir, d’ailleurs.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DEAR WRITINGS : 63
FIRST STEP IN : 15/04/2018
MIRROR : Madelaine Petsch
IDENTITY : Silver
Golden Youth

MessageSujet: Re: CHERYL ♦ You're trying to kill me ?   Mar 15 Mai - 21:34


You're trying to kill me ?

Cela m'ennuya presque qu'il ne prenne pas mon insulte mal. J'aimais voir la moue blessée des gens quand je les insultais, elle me prouvait que je n'étais pas la seule à réagir ainsi quand on me rabaissait. Quand ma mère me rabaissait, pour montrer un peu de précision. Car on pouvait me rabaisser au lycée, peu m'importait, mais ma propre mère ? Pire qu'un mur nous séparait. Un édifice plus haut, plus large, plus dur à briser me tenait éloignée de l'amour maternel. Une gigantesque barrière de glace que seul un dragon aurait la force de détruire de ses flammes. J'aimais bien Game of Thrones, même si sa représentation de la condition féminine dans les premières saisons m'avait répugnée. Un peu comme le sang de ce jeune homme fort charmant qui préférait l'humour à la colère. Je roulais des yeux. Ma bonté allait me pousser à le conduire à l'infirmerie. Mot qu'il n'avait d'ailleurs pas l'air de bien connaître.
- L'infirmerie est par là, indiquai-je d'une main en lui faisant signe de me suivre.
Je n'avais rien à faire avant le début de l'entraînement, alors autant se montrer utile, non ? Au moins, celui-ci demandait mon aide poliment, pas comme les autres vautours qui venaient réclamer sans jamais rendre aucune faveur en retour. Je le conduis à l'infirmerie et pris soin de toquer et de lui ouvrir la porte pour éviter qu'il ne salisse la poignée. Je ne me sentais pas réellement responsable de sa blessure, puisqu'il avait été aussi étourdi que moi au passage de la porte.

- Bonjour, saluai-je poliment l'infirmière avec un grand sourire sans joie. Un élève s'est pris une porte, résumai-je brièvement.
Je m'éloignai de quelques pas pour laisser assez de place au garçon étourdi pour passer sans me frôler, lui et son sang. En revenant au lycée pour l'entraînement, je ne pensais pas voir ma routine ébranlée par une rencontre infortuite, mais mon karma n'ayant jamais été très positif, je ne me trouvai pas étonnée par ce changement de plan.
- Bon, soufflai-je en me tournant, droite, vers l'élève qui venait probablement du Southside vu son allure, je te laisse avec la dame, d'accord ? A moins que tu n'aies besoin d'aide pour écrire ton nom, aussi ?
Je sentais mon rouge à lèvres vif craquer sous l'étendue de mon sourire sarcastique. J'avais une curiosité suffisament malsaine pour vouloir découvrir le degré de patience que ce mec pouvait avoir avec moi et mes moqueries plus ou moins enfantines.



Codage par Narja pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CHERYL ♦ You're trying to kill me ?   Dim 27 Mai - 22:15

You're trying to kill me ?Cheryl & JavierMerci, elle va me guider jusqu’à l'infirmerie. J’en ai bien besoin. Avec ma récente arrivée ici, j’ai encore un peu de mal à me retrouver dans cet endroit.. C’est déjà tellement grand, il y a tellement d’étage.. Et avant, j’avais jamais mis les pieds dans un lycée. Et si ça ne tiendrait qu’à moi, je ne l’aurais jamais fait, c’est pas le genre d'endroit ou je me sens à l’aise. Puis il y a tellement de monde, c’est juste horrible. Je suis pas habitué à ça non plus. Je me suis vite mis à marcher pour la suivre dans les couloirs. Je crois que tout seul, il m’aurait fallu des heures pour me retrouver face à cette porte. J’y suis entrée après qu’elle ai ouvert la porte et j’ai adressé un sourire à l’infirmière, sourire caché par ma main, donc parfaitement inutile quand on y pense. Je suis passé à côté de la jeune femme en faisant attention à ne pas la toucher. j’aimerais quand même pas la tâcher ou quoi.. Alors.. J’ai laissé l’infirmière regardé l'état de mon nez. Visiblement, rien de grave, le coup n’avait pas été si violent que je l’avais pensé. Pas de casse. C’est plutôt une bonne chose..

J’ai regardé la rousse quand elle m’a parlé, je lui ai adressé un sourire amusé. Je me demandais si elle était comme ça avec tout le monde tiens ? J’imagine que tout les gens ne doivent pas se montrer aussi patient que moi. Va savoir si c’est un chance pour elle que je sois d’un naturel des plus calmes. C’est quelque chose qui a plutôt tendance à pousser les gens à tester mes limites, et à ce jour, le seul qui a réussi c’est mon beau père.. Et il me le fait regretter à chaque fois que je passe à côté de lui. Alors que c’était un accident, c’est pas de ma faute s’il est tombé dans les marches merde. Mais bref. Pas le moment d’y penser. « Oh tu sais, je sais pas grand chose, mais étonnamment, on m’a appris à écrire mon nom. » Mais après, je suis pas un pro de l’orthographe, mais je vois pas trop l'intérêt d’en parler.. « Mais je veux bien que tu l'écrive pour moi, mon écriture est pas des plus lisible. » Je lui dis simplement avant de la regardé pendant que l'infirmière s’occupait de mon nez. « Moi c’est Javier. » Je le prononce à l’espagnol, Ravière. J’ai beaucoup de mal avec la façon qu’on les gens d’ici de le prononcé.. Il y a quelque jours, quelqu’un l’a prononcé comme il s’écrit et j’ai eu du mal à comprendre qu’on s’adressait à moi. « Toi, t’as bien un petit nom, non ? » Je lui demande, je lui ai déjà demandé avant, mais j’imagine qu’elle ne m’a pas entendu, alors je lui redemande. Comment s’appelle cette jeune femme qui aime pousser les portes avec peut être un peu trop de force. « Et pourquoi tu viens au lycée qu’à cette heure là ? » La plupart des gens ont déjà fini, alors je comprends pas pourquoi cette fille arrive que maintenant.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
DEAR WRITINGS : 63
FIRST STEP IN : 15/04/2018
MIRROR : Madelaine Petsch
IDENTITY : Silver
Golden Youth

MessageSujet: Re: CHERYL ♦ You're trying to kill me ?   Dim 10 Juin - 16:08


You're trying to kill me ?

Il était un petit rigolo. Loin d'être vexé, il plaisantait avec moi comme s'il me connaissait. Il ne tarda pas à se présenter et je le fixais avec dépit. Ne comprenait-il pas que je ne voulais pas le connaître ? Si ç'avait été le cas, je lui aurais donné mon nom plus tôt, puisqu'a priori il n'avait pas compris qu'il était tombé sur la fameuse HBIC du lycée. Fameuse... selon les larmes qui s'écoulaient des joues des âmes sensibles qui ne comprenaient pas que je ne connaissais pas assez leurs vies pour les juger, ou selon les journaux locaux qui évoquaient encore le meurtre de Jason Blossom, le pauvre frère de Cheryl qui avait laissé sa mère et sa soeur en deuil. J'avais plus d'une raison d'être réputée ici, mais aucune n'était bonne. Alors je n'avais clairement pas envie d'expliquer qui j'étais à la seule âme perdue qui débarquait à Riverdale High.

J'acceptai tout de même d'écrire son nom sur le formulaire de visites. Javier. Cliché comme nom. Javier quoi, aucune idée, mais il ne devait pas y en avoir cinq mille ici. J'avais rencontré un seul Javier dans ma vie, un employé de mon père, et ce dernier lui avait collé un badge avec une transcription phonétique pour se souvenir de la prononciation de son nom. On savait tous qu'il avait fait ça pour se moquer, en réalité, mais au moins j'avais pu apprendre des notions d'espagnol. J'aimais bien cette langue, mais je préférais le français. Cependant, jamais je n'admettrai en présence du garçon latino que j'appréciais la culture de ses origines. Je me demandai un instant de quel pays il provenait réellement, s'il s'avérait Mexicain, mais je me refusai de me laisser aller à faire connaissance avec lui. J'étais ouverte d'esprit, certes, mais je n'allais pas commencer à me montrer sympathique envers le premier crétin qui arrivait à se prendre la porte pendant que j'entrais. La gentillesse n'amenait rien de bon à Riverdale, et la bonté de coeur menait à la mort. J.J. avait payé ce prix fort.

- Tu n'as pas besoin de savoir mon nom, puisqu'on ne se reparlera pas, déclarai-je sèchement.
Il était en réalité possible que nos chemins se recroisent dans le lycée comme dans une classe, mais pour être ne serait-ce qu'une connaissance sympathique pour moi, il fallait savoir supporter la misère, et donc pouvoir me supporter moi. Je n'avais pas l'intention de m'ouvrir à Javier, car, de toute manière, personne n'avait envie d'écouter Cheryl Blossom se plaindre de ses malheurs.
Sa nouvelle question m'affligea. Croyait-il vraiment que je venais seulement de débarquer au lycée ?
- J'y étais déjà ce matin, je suis seulement partie entre temps à cause d'un trou dans mon emploi du temps. Je reviens pour l'entraînement des Vixens. Tu n'as clairement pas eu un visa pour ton intelligence, à moins que tu sois sans-papier ? Ne fuyais-tu pas ICE quand tu t'es pris cette porte ?
Je n'aimais pas la méchanceté, mon empathie me le rappelait constamment. Mais comment m'en empêcher ? Comment lâcher ce masque quand on ne cessait de me le recoller au visage ? Le monde était vil. Pour y survivre, il fallait bien être cruel soi-même.



Codage par Narja pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CHERYL ♦ You're trying to kill me ?   Mar 3 Juil - 17:31

You're trying to kill me ?Cheryl & JavierEh bien. La voilà qui se montre très peu sympathique. je hausse un sourcil, croise les bras. moi qui pensait que j’étais enfin tombé sur quelqu’un de sympa, faut croire que je me suis trompé en beauté. Décidément, je vais finir par me dire que tout les américains sont d’horribles personnes. C’est tellement le genre de chose qui me donne encore plus envie de rentrer chez moi.
Franchement le mexique c’est tellement dix mille fois mieux. « Eh bien, j’applaudirais presque le manque de sympathie dont tu fais preuve tellement il me semble hors du commun. » Non mais sérieux, de la à ne pas vouloir donner son nom à quelqu’un ? Faut le faire quand même. Enfin ce qui est sûr, c’est que là pour le coup je suis surement moin enclin à me montrer sympathique. J’suis quelqu’un de gentil de base, trop gentil même, mais à un moment quand même.. Quand on se comporte de cette façon avec moi.. Je peux pas non plus tout laisser passer. puis j’sais pas, c’est que ça m’a énervé quoi.
Quand j’entends ce qu’elle réponds à ma question, je commence par hausser un sourcil. Attends est ce qu’elle me prends vraiment pour un crétin ? « Dios. Cesse de me prendre pour le derniers des abrutis. » Tellement pas. Je pousse un petit soupir et finit par hausser les épaules. « Je peux déjà pas le rêve que t’es dans les vixens, et j’peux encore moins savoir à quelle heure sont leur entrainements. » C’est donc pas une question d’intelligence, ouais, on peut dire que je lui envoie indirectement dans la gueule en le disant de cette façon. Ouais, je lui fais la remarque mais gentiment, forcément. Je veux quand même pas la vexer ou quoi. Je crois que si je vexerait j’en arriverais à me sentir coupable. Mais bon après, il y a un point sur lequel elle a raison, j’ai certainement pas eu mon visa pour mon intelligence, je le sais que j’suis pas forcément un génie hein. même si comme dit, j’suis pas plus bête qu’un autre non plus. « M’enfin, quand j’me dis que j’te trouve plutôt cool quand même, c’est peut être que je suis bête, tu crois pas ? » Quand même pas, disons juste que c’est une façon de dire qu’à mon avis, tout les gens ne pensent pas forcément de la même façon si elle se comporte comme ça avec eux, et pourtant moi, j’arrive quand même à la trouver cool, même peut être légèrement sympathique, puis je sais pas, le fait qu’elle me casse, ça me fait rire, ouais. Il y a pas tout le monde qui oserait le faire.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CHERYL ♦ You're trying to kill me ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
CHERYL ♦ You're trying to kill me ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kill Bill Volume 1 et 2
» [JEU : Flash] KILL KENNY : sauvez le pauvre kenny [Gratuit]
» [AKROSS Con 2010] Kill Him: A Short Detective Story
» Kill Me *****
» SIN CITY LITHO " THE BIG FAT KILL" par FRANK MILLER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANATOMY OF A MURDER :: a walk in riverdale :: The pleasant North Side :: Riverdale High-
Sauter vers: